Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20061220

Blogule blanc au debat sur la dette - s'il sort du piege ideologique

François Hollande apporte sa contribution au débat sur la dette en qualité de potentiel futur premier sieur de France*.
Il ne se contente pas de vouloir récupérer quelques pièces jaunes mais souhaite annuler les baisses d'impôts accordées par le mari de Bernadette qui lui, se verrait bien récupérer quelques pièces Johnnies.
Le landernau pipolitique français se trouve effectivement en émoi depuis la décision de Johnny Hallyday de se réfugier en Suisse pour fuir les taxes hexagonales. Le plus embarrassé dans l'histoire s'avère Le Petit Nicolas : Sarkozy doit déjà gérer le cas de son autre joker, Doc Gynéco, qui se réfugie régulièrement en Canabisse pour fuir sa propre connerie, elle aussi très nettement au-dessus des moyennes européennes.
Quoi qu'il en soit, Thierry Breton a fustigé Hollande pour sa tirade démagogique, alors que lui-même doit déjà avaler couleuvre sur couleuvre en validant régulièrement les affectations pour le moins exotiques des fameuses "cagnottes" budgétaires (qui pour rappel ne correspondent pas à des surplus budgétaires mais à des augmentations moins fortes que prévu des insondables déficits de l'Etat).
Le débat ne devrait pas se poser au seul niveau de la hausse ou la baisse de l'impôt mais à celui de l'Etat et de ses missions. Et là aussi, en évitant le piège idéologique libéralisme / socialisme et la question du périmètre, à mon sens secondaires compte tenu de l'urgence. Tout le monde doit se retrouver sur le fait que l'Etat est aujourd'hui trop faible.
Le montant de l'impot sur le revenu correspondant a peu pres au service de la dette, la question de la priorité à la réduction de la dette sur la réduction de l'impôt ne devrait pas se poser. Mais au-dela de la reduction de la dette, il s'agit de redonner a l'Etat les moyens d'assurer ses missions : s'il fait fuir les plus riches sans se redonner les moyens d'aider les plus pauvres il echouera lamentablement.
Reduire les depenses de l'Etat ne signifie pas necessairement moins d'Etat : la France a simplement besoin d'un Etat plus fort parce que mieux gere.
Augmenter les recettes de l'Etat ne signifie pas necessairement prelever plus en proportion des revenus : la France a simplement besoin d'encourager la création de valeur pour l'ensemble de la communaute, sans que personne ne soit négligé.
In fine, et sachant que le modèle libéral ne parviendra jamais à obtenir une majorité durable dans le pays, je crois que le meilleur moyen de tuer le fameux "modèle français" (fondamentalement un Etat fort) serait de revenir en arrière en affaiblissant encore les finances publiques avec une double hausse des dépenses et des taux d'imposition. A Ségo d'écarter Lolo, à Sarko d'écarter Adam Smith.


* je ne vois pas d'équivalent masculin plus littéral à la très sexiste expression "première dame de France".

20061216

Blogule rouge a Shinzo Abe - l'Empire contre attaque

Le successeur de Koizumi n'a jamais caché ses penchants ultranationalistes : favorable à la réhabilitation des criminels de guerre japonais, visiteur régulier de Yasukuni, promoteur du retour à une constitution militariste, négationniste notoire (cf "comfort women")... Shinzo Abe vient logiquement d'apporter son soutien à une très inquiétante réforme de l'éducation.
Conformément aux souhaits du Ministre Bunmei Ibuki, le sentiment nationaliste sera de nouveau exacerbé auprès des élèves et les professeurs refusant d'entonner l'hymne à l'Empereur ou de rendre hommage au drapeau national seront punis. Loin de réparer le vide sidéral de l'enseignement de l'histoire du pays (le peuple ignorant généralement les crimes contre l'humanité commis sous le règne de Hirohito), cette réforme marque la fin du pacifisme nippon soixante ans après Hiroshima.
A ce rythme, les restaurateurs du fascisme extrème-oriental, au premier rang desquels Abe et sa clique, disposeront bientôt de toute la chair à canon dont ils rêvent... pour peu qu'une politique nataliste vienne stimuler les autres instincts basiques de la copu... pardon population.

A ceux qui prennent encore Abe pour un modéré, je rappellerai que ce type a confié le maroquin des Affaires Etrangères à Taro Aso, un ultranationaliste honni de tous les voisins de l'Archipel qui claironnait encore l'an dernier que le Japon était le seul pays au monde à avoir "une nation, une civilisation, une langue, une culture, une race". Désormais, il pourra tranquilement embrayer sur "ein Reich, ein Volk, ein Führer".

20061209

Blogule rouge a Pascal Sevran - la chance aux fachos

La Barbara Cartland de la chanson française fait désormais dans le James Ellroy le plus sordide. Je vous épargne le langage pour le moins imagé, mais en substance Pascal Sevran souhaiterait que la moitié de la planète soit à son image : émasculée. La faim dans le monde ? Mais mon bon monsieur Malthus, ce sont ces pauvres sauvages qui la créent en se reproduisant comme des lapins. Ce qu'il nous faudrait, c'est une bonne stérilisation de masse de tous ces parasites. J'oserai même dire que ce serait le Pérou, n'est-ce pas Alberto Fujimori ? Ah du temps où Trénet rayonnait, on savait balayer tout ça, et avec des jolis balais bleus qui plus est...
A croire que ce grand admirateur de Tonton cherche à séduire l'électorat FN sur ses terres. Var Matin, quel journal !

20061207

Blogule blanc a France 24 - en attendant mieux

Alain de Pouzilhac a beau venir de la pub, le logo de France24 craint un peu et son "look and feel" évoque plutôt ARD ou une chaîne de l'ex bloc soviétique que la BBC. Va pour le bleu et la sobriété, qu'importe le flacon pourvu que l'ivresse dépasse la dose prescrite par TV5...
L'idée est de faire rayonner la Francophonie en faisant entendre la voix de la France et en la matière Chirac pourra difficilement faire pire que Mitterrand : l'Afrique se souvient comment, moins versé dans la techno, le Sphynx s'était amusé à distribuer des machettes aux Rwandais...
Pour le moment, l'ex-CII joue la carte de la diplomacie au niveau de l'info (visite inédite des bureaux du Secrétaire Général de l'ONU) comme de la météo (la Turquie survolée sans commentaires après le Moyen-Orient et bien après l'Europe).
France 24 n'existe pour le moment que sur le web, et cela suffit à mon bonheur. Une chance de plus de zapper gratuitement depuis partout dans le monde après le mondrianoïde iTele et la telenovela BFMTV (où l'on tente de faire passer des acteurs de troisième catégorie pour des stars en exhibant leur gueule en tête de gondole).
La petite nouvelle diffuse en VF, en Anglais (mais avec tout de même 25% de Français et bientôt un décrochage de 4 heures en Arabe), et ce sans afficher la tronche de Sarko à tout bout de champ. S'il devient calife à la place du calife, Le Petit Nicolas se fera un plaisir de réparer cette injustice, et par la même occasion l'affront fait à son ami Martin Bouygues (LCI écarté dès les qualifs, TF1 avant le départ). Devant la montée en puissance de la concurrence et après la double claque TNT / TPS, le lider maximo de l'audiovisuel gaulois vient d'ailleurs de grimper juste au-dessous du seuil de véto dans le Groupe AB, un partenaire historique lui aussi peu versé dans les missions de service public.
Après France2, France3, France4 et France5, France Télévisions s'autorise certes un saut jusqu'à France24, mais d'ici à ce qu'elle concurrence XXL avec France69...

20061205

de Vermis Seoulis

A l'attention de mes lecteurs qui souhaiteraient retrouver la nouvelle "de Vermis Seoulis", il est de nouveau possible de commander le numéro 7 des "Cahiers de Corée" sur eBay (références et liste des points de vente sur cahiersdecoree.com).
L'occasion de rappeler le sommaire de ce numéro plein d'histoire, d'histoires et de rencontres passionnantes :

CAHIERS 7
1
Les cinq sens : Frédéric Boulesteix, Benjamin Joinau, Cathy Rapin, jacques Raphanel, Éric Bidet et Kim Su ae
Le gant à gratter : Frédéric Boulesteix

Les slippers : Benjamin Joinau
Carnet photos de…: Francis Van Maele
Korean Wave à Pékin : Tristan Bourbon-Parme
2
La Goryeo suji chim en France : Jean-Claude de Crescenzo
Signes & Sceaux : Rencontre avec Cho Sung-ju
Mémoires de films souterrains au pays du cinéma superstar : Antoine Coppola
Un doux espoir gravé sur bois : Nam Kung san
Les Onomatopées du coréen : Park Sang Jun
3
De Vermis Seoulis : Stéphane Mot
La peur, vue par … (fin) : Trois écrivains coréens
Poèmes coréens : Paulette Spescha-Montibert
Premières neiges : Yves Millet
Au bord de la rivière : Poèmes de Kim Yong Taek
4
Les étrangers en Corée : Jean de Pange
La présence française en Corée dans les cimetières : Pierre Ory et Benjamin Joinau
Ganghwado : à la croisée des témoignages : Pascal Bachfort

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive