Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20080830

Sarah Palin, le non choix de McCain

Il veut raccoler les déçues d’Hillary ? Prenons une femme. Peu importe si elle incarne tout ce qu’abhorrent les féministes (ex beauty queen, contre l’avortement)*.

Il fête ses 72 ans ? Prenons un jeune, quitte à ne pas être regardant sur l’expérience, principal sujet de ses attaques contre Obama.

Il veut rassurer les conservateurs ? Prenons un chasseur militant NRA géniteur de 5 enfants.

Il veut rassurer les théocons et fondamentalistes ? Prenons un adversaire acharné de l’avortement et de Roe vs Wade. Peu importe si Mac lui même est pro-choice et n’a rallié les adversaires de Roe vs Wade que récemment pour obtenir l’investiture...

Obama a choisi son co-listier sur son jugement et sa capacité à assumer la plus haute charge, sur sa capacité à former un véritable partenariat avec lui. Obama respecte sincèrement Joe Biden et réciproquement.

McCain-Palin ? Ce tandem improbable ne peut tout simplement pas fonctionner.

Mac a toujours méprisé le poste de VP et a fait un choix vilement calculateur**, ou plutôt un non-choix sur le plan stratégique : le "Maverick" a décidé à la dernière minute***, sur un coup de tête, exposant sa posture foncièrement défensive et son absence de vision à long terme.

Mac est en train de perdre sa guerre****. Mac est en train de se perdre.

* à Hillary de mener la campagne pour dénoncer cette imposture, histoire de prouver qu'elle veut vraiment une victoire Démocrate en Novembre, histoire de terminer le travail amorcé pendant la Convention ("Service Minimum")
** ne manque à l'appel que la dimension géographique : Palin n'apportera qu'une poignée de Grands Electeurs de son cher Alaska
*** il ne connait Palin que depuis 6 mois, et très superficiellement (cf "The story behind the Palin surprise" - Jonathan Martin sur Politico 20080829)
**** cf "The McCainistan War"

20080829

Nouveau Parti Anticapitaliste - vieille rengaine

Olivier Besancenot annonce la mort de sa LCR et la naissance d'un nouveau parti dont le label reflète la faille fondamentale : le seul moyen de rassembler est CONTRE quelque chose et non POUR un projet.

Besancenot ne peut évidemment ni proposer une synthèse ni résoudre la quadrature du cercle des révolutionnaires (supposés) disparus : il se contente de récupérer sur des motivations certes légitimes mais fondamentalement négatives (colère, sentiment d'injustice...).

Une dynamique qui fait beaucoup penser à celle du Front National.

Il est naturellement impossible de mettre sur le même plan un parti raciste et antisémite et un parti anticapitaliste, mais quelque part les deux systèmes tendent bien, au-delà, vers des logiques alternatives à la démocratie.

C'est comme avec le fondamentalisme religieux, qui cherche à fusionner le politique et le religieux* : il est toujours préférable de bien distinguer les projets économiques des projets politiques. On l'a vu par le passé : un diagnostic économique pertinent (Marx au XIXe siecle) ne garantit pas un traitement pertinent (systèmes marxistes du XXe).

Si une solution doit émerger, elle ne saurait se fonder autrement que sur le respect**.


* cf "
En finir avec le fondamentalisme" ou "Universal Declaration of Independence from fundamentalism"
** cf "
Du free market au fair market" ou "This is not a financial crisis"

20080828

Meg Whitman avec McCain ?

John McCain vient d'annoncer qu'il avait fait son choix à la vice-présidence et Meg Whitman redevient populaire auprès des bookmakers.

L'ancien PDG de eBay apporterait deux dimensions-clef au ticket Republicain : une femme pour mieux récuperer les Hillaristes réfractaires à Obama, un dirigeant d'entreprise donnant le pouvoir aux consommateurs pour renforcer le volet économique en période de recession.

Les rumeurs sur Whitman ont commencé avec son retrait de la présidence de eBay, et se sont renforcés avec sa
récente et massive cession des actions qu'elle detenait a sa fondation caritative*. Son profil serait moins polémique que celui de Carly Fiorina, plus orienté GOP-friendly, mais ne résoudrait pas vraiment le déficit de Saint John auprès des fondamentalistes. A defaut, Meg se verrait bien jouer le rôle de Governator de Californie à la place de Schwarzie.

Quel que soit son choix au final, McCain compte le rendre public demain soir, histoire de limiter l'impact du discours de son concurrent à Denver.

Ce dernier a fait une courte apparition en solo aux côtés de son co-listier Joe Biden, nettement moins brillant au pupitre que son fils Beau. La performance de la soirée revient clairement au Big Fella : Bill Clinton a été absolument impeccable dans son soutien à Obama.


John Kerry, le meilleur quasi-président démocrate depuis Roosevelt, a également livré la meilleure charge contre deux hommes qu'il connait bien, George Bush et John McCain :

20080827

Service Minimum

Un hommage aux personnalités de Michelle Obama, Joe Biden et son épouse, rien de franchement chaleureux pour Barack himself : Hillary Clinton a rempli sa mission à l'occasion de la Convention Nationale Démocrate de Denver, mais sans faire plus que le job demandé et dans ce qui ressemblait un peu trop à un discours de sa propre campagne.

Au lieu de pousser crescendo le candidat officiel dans la foulée de Brian Schweitzer (le Gouverneur du Montana avait parfaitement chauffé la salle au préalable), Clinton est revenue en boucle sur elle-même. Parfois, on sentait qu'elle pouvait franchir le pas et faire basculer jusqu'au plus récalcitrant de ses militants : elle a tenu à plusieurs reprises toute la salle avec brio, mais c'était pour mieux revenir à chaque fois sur sa relation personnelle avec ses fidèles, et casser la dynamique unitaire.

A l'inverse, ses appels au vote Obama partaient systématiquement à contre-temps, sans lien logique avec ce qui précédait. Le vote Obama apparait comme un vote contre Bush et un vote pour les Démocrates, pas un vote pour Barack Obama.

Le Sénateur de New York a néanmoins parfaitement maîtrisé son body language, et ordonné à ses troupes de se poser les bonnes questions : ont-elles voté pour Hillary ou pour elles-même, pour leurs proches, pour l'Amérique ? Peuvent-elles voter ensuite McCain et se regarder dans une glace ou pire, confronter le regard de leurs descendants ? "You haven't worked so hard over the last 18 months, or endured the last eight years, to suffer through more failed leadership. No way. No how. No McCain."

Au final : une prestation par moment brillantissime mais insuffisante pour totalement effacer le malaise.

20080814

Votre lecture de l'été


Le meilleur pavé pour ne pas bronzer idiot cet été ?

L'intégrale des oeuvres du Pentagone concernant sa vaste opération de propagande destinée à vendre la guerre en Irak grâce à une escouade d'analystes militaires à sa solde*.

Forcé de publier en ligne tous ses docs, e-mails inclus, le Pentagone s'est bien gardé de faciliter le travail des véritables analystes : les media indépendants.

Heureusement, le
CMD vient de mettre les 8.000 pages sur son site ("Pentagon military analyst program: Documents") avec un moteur de recherche intégré (sur l'espace de Diane Farsetta).

Et si vous avez un peu de temps, vous pouvez contribuer au travail de recherche consistant à retracer toutes les interventions des "experts" dans les media. Ou pourquoi pas faire une donation au CMD.



* cf "Propagande d'Etat - le Pentagone exposé" (20080508)

20080809

Les Jeux sont faits

La cérémonie d’ouverture des JO de Beijing 2008 résume parfaitement la situation :

- la Chine est un immense pays riche d'une immense histoire et d'une immense culture

- l'avenir lui appartient, mais elle s'autorise déjà toutes les audaces d'un pays à la pointe de l'innovation technologique

- "One World, One Dream" en vérité : le monde est un, mais c'est la Chine qui conduit l’unité, et elle rassemble toute la région sous sa bannière. Les hommages appuyés à Taiwan et au Tibet marquent surtout leur retour symbolique au bercail.

- si vous acceptez le confort de cette splendide ombrelle vous serez couverts d'or... mais ne vous amusez pas à renier le grand frère : l’Armée Chinoise contrôle. Les athlètes lui confient symboliquement le drapeau olympique, et ce sont les militaires qui d’un pas de l’oie quasi comique s’en vont lever les couleurs sous le regard à peine embarrassé de Jacques Rogge.

La Chine pervasive est prête. Place aux spores.

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive