Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20090730

Bulletin de santé du Président au 30 Juillet 2009

Agence Fausse Presse 2009 - Communiqué officiel du médecin personnel du Président

Afin de mettre terme aux rumeurs les plus folles concernant la santé du Président de la République, je confirme que celui-ci se porte à merveille et ne s'est jamais senti aussi léger.

Si un repos relatif lui a été préconisé ces derniers temps, c'est uniquement dans le cadre de sa préparation physique avant son prochain exploit sportif : l'ascension de la roche de Solutré.

Carla Bruni-Sarkozy, Frédéric Mitterrand, Jack Lang, Jaques Attali, Roger Hanin, sa fille Mazarine Pingeot et son épouse Danièle Mitterrand devraient figurer parmi les porteurs.

A Jarnac, le 30 Juillet 2009

Claude Gubler

20090716

Tony Blair : un Fondamentaliste Président de l'Europe ?

Sans surprise, Tony Blair a fait son coming out comme candidat à la Présidence de l'Union Européenne.

Le problème c'est qu'auparavant, il a fait son coming out comme nouveau converti au Christianisme, et que pour certains (dont je fais partie), il a tout du "born again" fondamentaliste à l'Américaine.

Après avoir partagé ses visions illuminées et ses prières avec le très fondamentaliste George W. Bush, après avoir courtisé le très fondamentaliste Benoît XVI (voir "Tony Blair - la Cherry sur le Catho"), Le Très Honourable Anthony Charles Lynton Blair (ça jette un peu plus que son simple blase à la Pif le chien) va être accueilli à bras ouverts par le très fondamentaliste Luc van den Brande, qui avait réussi à censurer le rapport Lengagne sur le noyautage des gouvernements européens par le lobbie créationiste / Intelligent Design .

Alors le père Tony peut toujours faire campagne sur de nobles causes consensuelles (il vient de publier "Technology for a Low Carbon Future" sur son site tonyblairoffice.org), il n'abuse personne : cet homme a pour mission d'ouvrir les vannes pour les fondamentalismes en Europe, et de transformer le vieux continent en havre de paix pour les sectes et megachurches US.

Tony Blair, porteur de la voix de l'Europe ? J'entends surtout résonner son silence pendant les campagnes d'Olmert au Liban et à Gaza.

Il serait tout simplement dramatique que l'Europe soit représentée par un ticket Tony Blair - Jose Manuel Barroso.

Sinon, d'autres nouvelles "politiques" ? Le nouveau Président de l'Assemblée Européenne, Jerzy Buzek, est un ancien de Solidarnosc (ligne directe avec Ben 16) et fréquente l'Eglise Evangélique d'Augsburg.

Amen.

NB: initialement publié sur blogules en V.O.

20090715

Touriste ou pas, le Français peut mieux faire et doit mieux être

La dernière étude Expedia-TNS Infratest met à nouveau en évidence l'image désastreuse du touriste français auprès des professionnels de l'hôtellerie.

Aussitôt, mes chers compatriotes réagissent vivement, suivant leurs deux modèles préférés :
- la Mère Denis : "ah c'est ben vrai ça, y'a pus d'saisons tout se perd ma bonne dame les Français sont des veaux"
- le Père Poujade : "encore un coup des Angliches ! ces saligauds viennent coloniser nos campagnes, polliniser nos compagnes, et veulent en plus qu'on leur dise merci !"

Le fait est que, pour commencer, le Français apprecie peu la critique.

Et c’est tres significatif : au lieu de positiver et de chercher à ameliorer les choses, il s’obstine dans le deni. Il se contente de bondir au lieu de rebondir.

Fondamentalement, il manque à la France une authentique culture du service. Il y a bien du progres en la matiere mais on sent que generalement ça ne vient pas du fond du coeur.

Il s'agit là aussi évidemment d'une caricature, et nous avons tous des ribambelles d’exemples de restaurateurs, hôteliers ou commerçants formidables... mais il faut bien admettre qu’au global, la comparaison avec la plupart des voisins (et que dire de l’Amérique du Nord ou surtout l’Asie !) n’est guère flatteuse. Même dans le luxe ! En fait, c’est encore pire dans le luxe... et c’est d’ailleurs l’une des causes principales de notre déficit en image. Mais au-delà du luxe, toutes les sociétés de service sont obligées d’investir massivement dans des formations de base qui seraient inutiles dans bien des pays.

Je pense qu’au fond, nous conservons essentiellement une mentalité de producteurs (mon produit est le meilleur, c’est à prendre ou à laisser), et devons nous forcer pour développer notre sens du service (qui est mon client, que souhaite-t-il, comment anticiper ses besoins et dépasser ses attentes ?).

20090713

Sarko vs Obama - Dakar ou Accra ?

La polémique sur qui a livré le meilleur Discours aux Africains entre Sarkozy au Sénégal en juillet 2007 et Obama au Ghana en juillet 2009 n'a pas lieu d'être.

Je ne parlerai même pas du discours de Ségo au Zénith en juillet 2011... D'ailleurs, Madame Royal nous a refait son cirque hier en demandant pardon aux Ghanéens de la part du peuple Américain : "Barack s'est conduit de façon ignoble en étalant toute sa classe - autant dire 'je vous ai conquis'... quelle mufflitude, quelle malpolité !"

La polémique, disais-je donc, n'a pas lieu d'être. Car contrairement à cet imposteur de Barack Obama, Nicolas Sarkozy peut réellement s'adresser aux Africains en toute connaissance de cause et en toute franchise.

Selon sa biographie officielle ("Satisfaction" par Henri Aïken't Guaino - Editions Paris Match*), Nicolas Paul Stephane Sarkozy De Nagy-Bocsa est né à Sangatte de père Burkinabé et de mère inconnue (elle ne quitte jamais sa burqa), a été abandonné par son géniteur, puis a été élevé par ses arrière-arrière-arrière-arrière grand parents Jacques et Bernadette.

Allergique au fromage de tête, Nicolas part se refugier chez un vieux gourou Turc, le temps de comprendre qu'il est également allergique à l'imparfait du subjonctif. C'est dans une roulotte, hébergé quelques mois par une bande de bohémiens, qu'il conçoit les premières moutures de son projet d'Union pour la Méditerranée en étudiant les scènes de ménage entre Enrico Macias et Rika Zaraï. Au passage, il découvre avec stupeur qu'il n'est pas allergique à la musique de Didier Barbelivien.

L'année d'après, Le Petit Nicolas parvient de justesse à échapper à une raffle destinée à l'engager de force dans le rallye dansant de la Comtesse Cunégonde Hautefraise von Proutprout Baldemort : prenant son courage et sa Rolex à deux mains il saute sans bouée de "L'Album", le yacht de la Comtesse**, puis s'échoue épuisé, à vingt mètres de là, sur les côtes hostiles de Neuilly-sur-Seine.

Pendant que Barack Obama, après de longues vacances à Hawaii et en Indonésie, avance tout peinard dans ses études de droit jusqu'à Harvard, le pauvre Nicolas Sarkozy doit trimer et se contenter de Nanterre. Il échoue même à Sciences Po parce qu'il n'a pas la chance de maîtriser dès la naissance la langue anglaise.

Pendant que l'athlète Barack Obama tombe sans se fatiguer la femme de sa vie, le malingre Nicolas Sarkozy doit composer avec ses nombreux handicaps pour séduire Cécilia Emmanuelle Mignon Eau-Bénite, petite fille du compositeur du très célèbre Canon de Facho Bells, hymne de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

Alors oui, Nicolas Sarkozy peut regarder l'Afrique dans les yeux sans baisser le regard, et ce même sans être entouré par une brigade de CRS...

... à condition que Muammar Kaddafi porte des Ray-Ban.



* pour la biographie non officielle, revoir "In Memoriam Nicolas Sarkozy" (p.. deux ans déjà !).
** aux canardophiles : ne cherchez pas le contrepet (ou alors laissez le en commentaire)

Kim Jong-ill (avec deux ailes)

A en croire la chaîne d'infos YTN (scoop fondé sur des sources chinoises et sud-coréennes, repris par Reuters*), le leader Nord-Coréen souffrirait d'un cancer du pancréas.

Les chances de survie à 5 ans d'un tel cancer s'élèvent à seulement 5%, mais ce pourrait être une simple question de mois :
- à en juger par les deux dernières apparitions publiques de KIM Jong-il (67 ans), sa santé semble se détériorer très très rapidement
- d'autres sources coréennes font état d'un arrêt des médicaments occidentaux par le "Cher Leader", qui s'en remettrait à la médecine traditionnelle.

Tout ceci vient renforcer l'impression de précipitation dans la désignation du successeur officiel : le 3e fils Kim Jong-un, vraisemblablement chaperonné par le beau-frère Chang Sung-taek.

Comme on a pu le voir (cf
Kim Jong-un deux trois" puis "KIM Jong-nam : Dernier Empereur ou premier gouverneur ?"), cette succession ne paraît pas vraiment réglée pour autant.

C'est maintenant que l'on va pouvoir mesurer les chances de survie de la dynastie : si Kim Jong-il souhaite réellement pousser Junior, la propagande devrait enfin commencer à l'exhiber, et de préférence si possible aux côtés de son Cher Paternel.

A moins que le culte de la personnalité ne survive pas à ce dernier...
- le régime a peut-être déjà décidé d'amorcer une transition en douceur vers un système plus durable (passant de la Société en Nom Collectif "KIM" à la Société Anonyme "Corée du Nord")
- l'après Kim Jong-il a déjà commencé depuis un bon moment. Kim Jong-un a certes reçu la bénédiction des cardinaux locaux, mais du bout des lêvres. Pas question d'aller plus loin, surtout s'ils souhaitent s'en débarrasser sitôt son père mis définitivement sur la touche

... ou bien sûr, à moins que le maître des lieux ait déjà passé l'arme à l'extrême gauche.


* "
North Korea leader Kim has pancreatic cancer: report" (Reuters - 20090712)

Scoop: Dick Cheney n'est pas démocrate... mais pourquoi ces 5 mois d'attente ?

Leon Panetta vient à la fois de sauver l'honneur de la CIA et d'envoyer Dick Cheney face à ses juges.

Dès qu'il a appris, le 23 juin dernier, l'existence d'un programme secret de contre-terrorisme au sein de la CIA, il y a sur le champ mis terme avant de briefer dès le lendemain les deux commissions chargées du renseignement au Congrès.

Le nouveau patron de l'Agence a pris soin de préciser que si ce programme a été mené pendant huit ans (je vous laisse deviner lesquels...) sans que le Congrès soit mis au courant de quoi que ce soit, c'est sous ordre expresse et direct du Vice Président Dick Cheney*.

Désormais, je vois mal comment Lobby Dick peut échapper à la justice. Ce sera sans doute l'occasion de l'interroger sur d'autres actes criminels**. Le tristement célèbre David Addington, déjà mis en cause sur les questions de torture, se retrouve sans surprise lui-aussi dans le collimateur...

Enfin, Eric Holder peut entamer son travail de nettoyage, et l'Amérique un examen sans fard de l'Héritage Bush***.

Ordoncques, Dick Cheney serait un criminel bientôt poursuivi, un ennemi de l'Etat et de la Démocratie, un adversaire acharné de la Constitution et de l'équilibre des pouvoirs... rien de nouveau sous le soleil.

Dans l'affaire, la vraie question me semble celle-ci : pourquoi l'équipe en charge du bébé a-t-elle attendu cinq mois avant de briefer Panetta, et que s'est-il passé entretemps ?

On savait depuis un moment que de nombreux agents de la CIA se renseignaient (comme il se doit) auprès d'experts en droit sur leurs chances d'éviter les poursuites judiciaires. A l'occasion de sa visite à Langley, VA en avril dernier, Barack Obama avait plus ou moins absoud les petites mains coupables d'avoir exécuté des ordres répréhensibles, en particulier dans le cadre d'interrogatoires musclés. Mais cela remonte déjà à près de trois mois...

Selon le porte-parole de la CIA Paul Gimigliano, "il n'entre pas dans les habitudes de l'agence de discuter de ce qui aurait ou n'aurait pas été dit lors un briefing classé secret défense. Lorsqu'une unité de la C.I.A. a porté le sujet à l'attention du Directeur Panetta, c'était avec la recommandation qu'il soit partagé de façon appropriée avec le Congrès. C'était également son point de vue, et il a agi de façon rapide et décisive pour la mettre en oeuvre."

Si Panetta a fait vite (dans cette version officielle tout du moins), l'unité a clairement pris tout son temps.

De deux choses l'une : soit les ordres de Dick Cheney portaient expressément au-delà du mandat du gouvernement Bush-Cheney, soit le programme a de son propre chef pris la liberté de faire durer le plaisir, ou le temps de peser le pour et le contre... quoi qu'il en soit ces Men in black auront sans doute l'occasion de s'expliquer.

Je vois peut-être une explication technique : le temps de résoudre quelques problèmes de bourrage à la salle des broyeurs ?



* voir "
Cheney Is Linked to Concealment of C.I.A. Project" (New York Times - Scott Shane -20090711)
** voir blogules précédents sur Dick Cheney,
en VF et surtout en VO - en particulier "Welcome on Waterboard", "Yoo got mail"... ou sur un mode plus léger "Lobby Dick tries to retire, fails to retract".
*** BTW: Holder considère sérieusement - il était temps - se pencher sur la question de la torture sous Bush (voir "
Independent's Day" - Newsweek).
---
Initialement publié sur blogules V.O. : "
Scoop : Cheney is not a democrat... but why this 5 month delay ?".

20090712

Livre électronique

(discussion)

Le cas du
Kindle d'Amazon s'avère assez interessant à suivre - moins pour la dimension techno qu'au niveau stratégie d'acteurs : le leader de la distribution de biens culturels (qui avait déjà innové il y a quelques années sur les formats et la tarification avec ses Amazon Shorts) peut se permettre d'oser.

Chez un editeur, les risques industriels sont évidemment beaucoup plus importants. Pour le moment, personne ne prend le risque de canibaliser le catalogue, et tout le monde adopte une politique conservatrice pour le prix, équivalent entre les versions "print" et "ebook" d'une meme oeuvre.

Le ebook et le Print On Demand permettent de changer la donne sur l'ensemble de la chaîne de valeur, de rentabiliser des petites séries sur des plateformes adaptées. En tant qu'adepte des formats courts, je crois encore plus en l'avenir du livre numerique. J'ai confie
ma Ligue à une plateforme print / ebook pour tester le concept grandeur nature (grandeur nature au propre et au figuré : si j'adore l'objet livre, j'aime assez l'idée de limiter le pilon et de préserver les forêts).

A mon sens, la catégorie à la fois la plus prometteuse et la plus menacée à court terme semble le manga / BD : le piratage web / internet mobile s'y révèle proprement stupéfiant (en particulier en Corée), mais cela stimule l'innovation. Comme le cinéma avec la 3D, le secteur propose une nouvelle expérience, et certains diffuseurs animent les planches avec des effets sonores, des vibrations...

Ceci dit, ne nous voilons pas la face : de nombreux éditeurs resteront sur le carreau. En revanche, ces dernieres annees ont ete marquées par l'incroyable diversité et créativité de maisons independantes forcées de se différencier, de réinventer le media. Pareil pour les libraires confrontés au géants Fnac, Amazon & co.

Le métier ne disparait pas, il évolue. Comme d'autres secteurs avant elle, l'édition est amenée à repenser son métier et ça apporte nécessairement quelque chose de sain et positif.

20090707

La Ligue des Oubliés sur Amazon

Comme annoncé, vous pouvez désormais commander mes chroniques "La Ligue Des Oublies - l'autre histoire du football" en ligne sur Amazon.com (site US uniquement*).

Pour rappel : en football comme ailleurs, l'Histoire est la légende qui a triomphé des autres récits. "La Ligue des Oubliés" rend justice à ces héros et événements qui n'ont pas eu la chance d'exister.

De la Coupe du Monde 1946 aux exploits de Felez, des boires de George Worst aux déboires de Francao, du record de Ledidi aux petites manies d'Alain Divers... tout y est, y compris quelques illustrations maison.

Et si, comme le confesse le célèbre Varga, "les dictateurs et les footballeurs sont les seuls hommes à pouvoir être statufiés de leur vivant", alors ces Oubliés sont les seuls footballeurs à assumer pleinement leur vanité.


* ATTENTION : la livraison n'est assurée que depuis le site américain Amazon.com. Les commandes passées sur Amazon.fr doivent être annulées (rupture de stock : vous ne serez ni livré ni prélevé).

20090706

Ouïgours - Beijing médiatise et s'enfonce un peu plus

Beijing a de plus en plus de mal à imposer par la force l'unité sur ses terrains conquis au siècle dernier (voir "Tibet, Ouïgours... l'Empire éclaté ?").

Mais ce qui frappe dans les spectaculaires émeutes d'Urumqi c'est la façon avec laquelle le spectacle est instrumentalisé par le régime :
- des images bien choisies en boucle : l'ordre de l'autorité face à l'anarchie de casseurs ultraviolents, et
- une coupable toute désignée : l'activiste Ouïgoure Rebiya Kadeer, élevée par Beijing au rang de Dalaï Lama, c'est à dire "leader terroriste fomentant depuis l'étranger ses actes criminels".

Beijing a donc fait le choix de ne pas mettre la crise sous l'éteignoir de la censure (qui bien sûr filtre toujours les contenus non conformes à la ligne officielle), mais de la tourner à son profit pour légitimer un nouveau tour de vis répressif.

Sauf que l'exercice a ses limites.

Premièrement, le pouvoir central reconnait quelque part l'échec de la "Pax Sinica"* en territoire Ouïgour (pardon, au "Xinjiang") : la "Hanification" forcée d'Urumqi (une capitale désormais à 70% composée de Han) n'a pas suffi à étouffer l'identité ouïgoure, et la "province" semble bien coupée de ce qui ressemble plus que jamais à une puissance occupante. Les "colons" y réfléchiront deux fois avant de postuler.

Deuxièmement, la voie nationaliste est sans issue. Plus le régime expose ses propres failles, plus il est tenté de faire de la surenchère dans l'ultranationalisme et les rumeurs mensongères. A court terme ça paye, mais on ne bâtit jamais rien de bon avec ce type d'idéologies. C'est même à mes yeux le risque principal pour l'unité de l'Empire à terme : la faillite de la vision stratégique, le triomphe de sentiments primaires comme le racisme et la haîne.

Troisièmement, à faire délibérément le jeu des radicaux pour se fabriquer artificiellement un ennemi extérieur, Beijing va se retrouver face à face avec une idéologie bien plus redoutable encore : l'internationale jihadiste. Minoritaires, les radicaux fondamentalistes sont plus que ravis que le pouvoir central renforce les haînes religieuses et ethniques. C'était précisément leur objectif : qu'ils incarnent la résistance et étouffent tout le reste, et en particulier la cause du peuple Ouïgour.

* (ou le succès de la "bellum cynica", c'est selon)

20090703

Petite pause musicale

L'été commence enfin à Séoul. Je m'autorise une petite pause en regardant la pluie tomber sur le mont Inwang et le palais de Gyeonghuigung.

En musique et en douceur...



Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive