Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20111027

Zone Euro et hidden agendAAA

Voici un récapitulatif des principales décisions prises à Bruxelles par les chefs d'Etat de la zone Euro :
- la Grèce est sauvée : comme Georges Papandreou n'avait presque plus de cheveux, ce sont les banques qui auront droit aux "haircuts". Et en qualité de premier pays à adopter le nouveau SousEuro, la Grèce bénéficiera du relèvement de sa note par Standard and Poor's (à DCD-)
- l'Italie est sauvée : Silvio Berlusconi conservera sa note (BungabungAAA+)
- la France est sauvée : Sarkozy, qui sent venir les élections mais pas trop, pourra toujours se consoler avec les meilleures andouillettes (AAAAA)
- l'Allemagne est sauvée : Angela Merkel aura le contrôle du Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF ou Europäische Finanzstabilisierungsfazilität pour les intimes). La Chancelière a d'ores et déjà mandaté son nouveau ministre des finances Herman Cain pour mettre en oeuvre la dernière mouture de son système 9-9-9 (9% Bitburger, 9% Tsingtao, 9% CaipirinhAAA+)
- le Royaume Uni est sauvé : David Cameron deviendra Roi de la Moitié Nord de la NonEuroZone et toute la nation profitera de sa notation plus avantageuse (USAAA-)
- l'Euro est sauvé : dès que Mario Draghi prendra les fonctions de Jean-Claude Trichet à la tête de la BCE, tous les "junk bonds" seront gérés par la Société Anonyme des Ramasseurs d'Ordures Napolitaines (CamorrAAA+)

Tout le monde n'est pas d'accord avec cet ambitieux plan de sauvetage.

La toujours rebelle Paris Hilton a d'ores et déjà lancé en protestation le mouvement "Occupy Rue Montaigne".

blogules 2011 (également sur blogules en V.O. : "Of haircut and hair-splitting trends in Europe")

20111010

Martine à la charge

Au soir du premier tour des primaires socialistes, François Hollande ne compte que 8 points d'avance sur Martine Aubry (39 vs 31%), Arnaud Montebourg confirmant sa troisième place loin devant les autres "petits candidats" : 17 points pour le chantre de la "démondialisation"*, 5.7 pour le chantre du réalisme budgétaire (Manuel Valls), 0.6 pour le chancre venu du PRG se greffer sur le show PS (Jean-Michel Baylet). 7% d'indécrottables continuent en croire en la candidatude permanente de Ségolène Royal, la femme (K.O.) debout.

Avec le concours de Montebourg, parfait dans son rôle de Fabius 2007 (l'imposteur supposé défendre les valeurs historiques de la gauche), l'heure est venue pour les deux finalistes d'afficher au grand jour toutes les contradictions d'un parti qui n'a toujours pas renoncé au grand écart entre le XIXe et le XXIe siècle.

Ce n'est pas la gauche qui fera tomber Sarkozy mais la république. Le Petit Pair des Pipoles se prépare à livrer bataille sur le terrain économique et à allumer le futur porteur des 110 propositions socialistes parce que la France a fondamentalement peur de placer un Front Populaire en réponse à la crise, parce que la France sait que ce n'est pas le moment de revenir sur les réformes des retraîtes.

La France aspire fondamentalement à un recentrage autour des valeurs républicaines. Une union sacrée contre les extrêmes : des marchés plus régulés, un état fort mais agile, des citoyens plus sûrs dans leurs droits et leurs devoirs, une croissance plus respectueuse de l'environnement, une laïcité inviolable...

Jean-Pierre Chevènement a fait son beurre sur un discours républicain. Et s'il n'a pas participé à la primaire, ses affiches côtoyaient ces derniers temps celles de Royal ou Montebourg du côté de la République...

Bien sûr, les Français ne voteront pas Chevènement, et le vainqueur des primaires sera le(la) mieux placé(e) pour l'emporter. Mais Sarkozy tombera encore plus certainement si le centre droit se trouve un champion. Bayrou refuse l'étiquette, Borloo refuse le combat, Villepin refuse d'admettre qu'il n'a aucune chance.

Droit dans ses bottes, Juppé attend tranquillement le printemps et guette la faute du "candidat naturel".

blogules 2011

* tiens, même score que le NPS (Nouveau Parti socialiste) au Congrès de Dijon en 2003

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive