Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20120423

Résolument blanc

La France a voté et la vraie surprise concerne le taux de participation, supérieur à 80%. Ce sursaut républicain empêche Marine Le Pen d'atteindre les 20% auxquels je m'attendais, et je n'aurai pas à mettre à reculons un bulletin Hollande pour lui barrer la route. C'est à peu près la seule bonne nouvelle de la journée.

Franchement, je voyais Hollande nettement devant, Sarkozy talonné (tallonetté?) par le Front National, Mélenchon à peu près là où il est, et Bayrou encore plus aux fraises - dans le style 29-22-21-13-7 ou 29-21-22-13-7. Du coup, on n'arrivera peut-être pas à l'effondrement final 60+/40-.

Le faux suspense demeure donc pour le second tour, et a priori Hollande continuera à ne prendre aucun risque en minimisant sa surface radar et en capitalisant sur le seul élément cohérent et fédérateur de sa plateforme: le rejet de Sarko. Le seul écueil pour lui, le débat d'entre deux tours (unique, puisque Flanby continuera évidemment à refuser les débats de fonds et les combats rapprochés), devrait même tourner à sa faveur tant Sarkozy confirme sa fébrilité et son agacement à chacune de ses sorties médiatiques, à mesure qu'il réalise à quel point il a cagué en décidant de se représenter.

Christine Lagarde a bien tenté de prolonger la campagne au-delà des délais officiels avec un avertissement du FMI sur la nécessité d'accélérer les réformes difficiles en Europe, mais les Français semblent prêts à voter à reculons pour une majorité qu'ils savent à contresens de l'Histoire plutôt que de renouveler le bail d'un traître à la nation*.

Franchement, j'eus préféré une vraie grosse claque pour l'UMP, histoire d'écarter Jean-François Copé, le "mini-me" du sortant, au profit de réformateurs modérés genre François Fillon. Mais devant les triangulaires annoncées, le PS n'a guère de mouron à se faire.

Si le président Hollande parvient un jour à me surprendre, cela ne pourra être que de façon positive tant j'attends peu de lui. Compte tenu de son absence de vision et de capacité à réformer, tout dépendra probablement de son gouvernement et du curseur placé par Martine Aubry. Je ne suis pas fâché de voir Guéant dégager, mais frémis à l'idée de retrouver un Montebourg ou une Royal noyer Valls sous un déluge démago.

Pour la première fois de ma vie, je voterai donc blanc. Pas pour renvoyer dos à dos "blanc bonnet" et "bonnet blanc", mais pour marquer mon soutien à la République dans la seule voie durable, celle qui s'imposera au-delà de ce choix entre faillite morale et faillite idéologique.

Face à l'Histoire, le vainqueur sera de toute façon obligé de revoir sa copie, et le plus vite sera le mieux.

blogules 2012
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.)

* voir épisodes précédents, dont "Mon Cher Nicolas" et "Hollande pense a la Presidence en me rasant", "La chienlit n'est pas une fatalite", "Traitre a la nation"...

20120421

Seoul: inhumaine, trop humaine

"Si Paris était un héros récurrent de roman, Séoul serait plutôt un personnage insaisissable, changeant sans cesse de rôle d’une nouvelle à l’autre. C’est peut-être la définition même de la ville : une oeuvre de fiction bien réelle, qui n’a de cesse de vouloir échapper à ses auteurs."

"Seoul: inhumaine, trop humaine": mon essai sur la ville est en ligne sur l'Atelier des Cahiers. Un peu de non-fiction pour faire un break pendant la campagne electorale. Votez bien dimanche, et si vous etes sur Seoul lundi, ne manquez pas la table ronde sur "Seoul Ville Reelle, Ville Revee" (au Cafe des Arts a 18h - voir details sur Facebook).


blogules 2012
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.)

20120417

Aidez moi !

Franchement, jamais au grand jamais je n'ai vu une campagne présidentielle aussi nulle. D'accord, mes souvenirs de 74 restent assez limités, mais je me souviens très clairement avoir officiellement annoncé, du haut de mes six ans et demi, mon intention de devenir un jour président. Une promesse naturellement sans lendemain - ce qui confirma aussitôt mon potentiel politique (depuis, mon égo a opté pour des voies sinon moins suicidaires, du moins plus cohérentes).

Mais revenons à nos moutons. C'est à dire à nous, les électeurs. Sans nos plus ou moins trois pourcent de marge d'erreur. Entre 1981 et 2007, on a toujours pu trouver quelque chose d'intéressant à se mettre sous la dent. Même en 1988, cette présidentielle si terne et où la France avait refusé de bouger, marquant le triomphe du conservatisme de gauche. Même en 2007, cette présidentielle à la participation record et où la France avait enfin décidé de réformer... avant de se retrouver malgré tout avec un conservateur. Mais en 2012...

Rien. Le néant. Le refus du débat à tous les niveaux, la négation même de la politique. Et quand on demande au favori de préciser pourquoi "le changement, c'est maintenant", Hollande se contente de répondre parce que c'est notre tour, parce que le moment de l'alternance est venu. Mais ce n'est pas ainsi qu'une démocratie est supposée respirer. Et si le respect des équilibres républicains est un devoir, l'alternance ne constitue en rien un programme.

Et n'attendez pas des journalistes qu'ils posent les questions qui fâchent ou qu'ils mettent les candidats en face de leurs contradictions.

A part François Lenglet, bien sûr, mais c'est encore un vert un tendre. Un qui croit encore en ce qu'il fait, et ne cherche pas à sauver sa place.

De toute façon il n'y aura pas de chasse aux sorcières. Sarkozy a rompu la tradition. Il a placé ses têtes, bien sûr, mais quand il bannit, c'est sur ses terres, en pratiquant la grève de l'Elysée.

A part Stéphane Guillon, bien sûr, mais c'est encore un vert un tendre. Un qui croit encore que l'humour politique peut rester vache, et n'a pas compris que l'antenne est réservée aux seuls amuseurs-entertainers.

C'est Bush qui avait lancé la mode du pacte de non-agression entre gouvernements et media (silence radio contre lois généreuses). Malheureusement pour Sarko, l'électeur lambda Français a un poil plus de culture républicaine (sans R majuscule, "républicaine") que l'électeur lambda US.

Pour le mordant, il nous reste Canal... mais depuis qu'ils ont fait élire Chirac en lui faisant croquer des pommes et en n'épargnant pas Jospin, les Guignols ont décidé de ne plus se moquer du candidat du PS. Ou alors en lui faisant croquer des pommes. Même Yann Barthès s'endort sur ses lauriers. Pourtant, son staff s'est bien étoffé depuis les débuts, mais difficile de se renouveler au quotidien sans les moyens du Daily Show with Jon Stewart.

A la décharge des satiristes (je n'utiliserai pas la même excuse pour mes méprisables blogules: en ce qui me concerne, c'est tout simplement un manque de talent): non contente d'être nulle, cette campagne n'est même pas drôle. Ses acteurs nous font tous plus ou moins "L'Effet Philippe Poutou": devant un niveau d'incompétence aussi effarant et une non-pertinence aussi insondable, nous sommes presques tentés de sourire, mais nous ressaisissons aussitôt en repensant aux enjeux dans toute leur monstruosité.

Peut-être aussi nous resaisissons-nous, un peu, par charité. D'ailleurs la prestation de loser magnifique de Poutou l'autre soir sur France2 (à l'occasion d'un demi-non-débat intitulé de façon ironique "Des Paroles et des Actes") ne lui a-t-elle pas permis de doubler sa cagnotte Téléthon, de 0.5- a 1.0+ d'intentions de vote?

Et pendant ce temps-là, au SVP 11 11, ça ne se presse pas beaucoup au portillon pour causer de l'autre compteur qui monte qui monte: zéro pourcent d'intention de discussion sur la dette.

Le plus triste dans l'histoire, c'est qu'au lendemain du 6 mai, on ne pourra même pas se dire "fini de rire": on n'aura jamais eu vraiment l'occasion de commencer.

blogules 2012
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide
blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.)

NB: n'oubliez pas de voter dimanche. Pour moi, ça reste Bayrou au 1er (le seul vote utile), et blanc au second, sauf bien sur si Le Pen ne se retrouve en finale, auquel cas je voterai pour son adversaire.

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive