Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20120127

Hollande pense a la Presidence en me rasant

La semaine Hollande a culminé hier soir avec le duel tant attendu sur France 2: non pas Pujadas face à son incompetence, cet éternel classique odieux-visuel, mais le president de dans trois mois face à celui qui était taillé pour le job.

Il fut un temps où j'avais de l'affection pour François Hollande, ce bonhomme libre, debout, certes maqué avec un drôle de numéro, mais plutôt rafraichissant dans le paysage. Puis FH a révélé sa nature en "qualité" de dirigeant de parti: non seulement incapable de réformer le PS, mais responsable de son enkystement, ajoutant à la culture de la procrastination de graves lacunes morales (Tristane Banon,Jean-Noël Guérini...).

Ces derniers temps, Hollande commençait sérieusement à m'irriter avec ses pseudos accents mitterrandiens, ces râclements de gorge à la tribune à peine plus forcés que ceux du Fabius des eighties, et surtout ce ton faux à chaque fois qu'il joue la carte de la compassion.

Hier, il m'a franchement énervé. Cet homme ne me convainc pas parce que fondamentalement lui-même n'est pas convaincu. Il joue un rôle pour être élu, mais ne porte ni un projet ni une vision.

Bien sûr, j'adhère à son discours républicain, à sa défense de la Loi de 1905, notre Roe v. Wade à nous. Bien sûr, je voterai pour lui dans le cas fort probable où il se retrouverait au second tour face à Marine Le Pen. Tiens, je lui accorde même le bénéfice du doute sur sa capacité à présider un conseil des ministres, lui qui n'en a jamais vu le moindre autrement qu'à la télé, lui qui n'a même pas réussi à faire bouger une poignée d'éléphants sur le déclin. Je n'irai pas jusqu'à le croire capable de faire bouger d'autres chefs d'état sur des sujets qui fâchent, mais peut-être une France en troisième division politique et économique vaut-elle mieux qu'une France en faillite morale.

Mais fondamentalement, cet homme n'est clairement pas prêt pour le job. S'il a bien tenté de nous convaincre du contraire hier, de faire semblant de tomber le masque le week-end dernier, il demeure trop loin du compte. Rien à voir avec ses (probables) prédécesseurs, ou même avec le Bayrou de 2007.

Plus grave: tant que ce PS n'aura pas fait sa propre réforme, il sera incapable de mener à bien les réformes dont le pays a besoin. C'est triste à dire mais s'il fallait faire une comparaison avec les Etats-Unis, politiquement,ce Parti Socialiste tient aujourd'hui beaucoup plus du Parti Républicain que du Parti Démocrate. Les Démocrates US ont fait leur révolution culturelle il y a déjà 20 ans, j'attends toujours de ce côté-ci de l'Atlantique.

Le programme présenté ces derniers temps confirme l'impasse idéologique: on sent bien un progrès vers la social-démocratie et le pragmatisme, mais l'équation ne tient toujours pas la route. La France va encore faire fuir ses derniers créateurs de richesse, plomber ce qu'il reste de classes moyennes, et reprendre la fuite en avant budgétaire. Ce pays a besoin d'un leader avec une véritable appétence pour l'innovation, pas d'un frein au progrès.

Je le rappelle (voir "
Ballots-centre"), sur le fond, cette élection se jouera sur les valeurs républicaines, et non sur l'économie. Et à ce petit jeu, François Bayrou reste le candidat le plus cohérent et le plus constant. Et si à la fin février Sarko reste à 20 points de Hollande dans les sondages, le patron du MoDem aura l'occasion de s'imposer comme le champion des républicains.

Hier soir, ce rôle était joué par Alain Juppé, peu crédible comme défenseur du candidat Sarkozy mais impeccable en Président idéal. Un stratège enfin détendu et apaisé, en contraste saisissant face à un imposteur pas encore dans la peau de l'emploi.

Clairement, François Hollande pense à la Présidence en me rasant.

blogules 2012
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide
blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires et pour votre patience: je dois valider manuellement chacun de vos messages sur chacun de mes nombreux blogs. J'accepte volontiers les critiques, mais ni le spam, ni les liens commerciaux, ni les messages haineux.
Stephane

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive