Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20170506

La France ou Poutine ?

La France a donc voté pour le changement au premier tour, avec un choix très clair au second : le réveil de la république, ou le réveil de ses pires ennemis.

La France soumise à Poutine ? Non merci

La situation est simple : le modèle français est au bord de l'extinction, et pour le sauver des réformes courageuses sont nécessaires. Le populisme propose une réalité alternative où l'électeur pourra gagner sur tout et sur son contraire, mais avec un prix à payer encore plus lourd que la seule faillite programmée : une victoire de Le Pen signifierait en prime la destruction de la démocratie, de la communité nationale, et de la communauté internationale.

Si la réforme positive l'emporte, ce ne sera pas grâce aux deux grands partis de pouvoir, dont la lente implosion a enfin débouché sur une double déculottée inédite : le PS a payé pour avoir refusé de se réformer (merci Hollande*), l'ex-UMP pour avoir choisi de se reformer vers la droite de la droite (merci Sarkozy).

Le pire reste possible, ce qui est déjà meilleur que s'il était certain. Car en dépit de ses efforts, Vladimir Poutine n'est finalement pas parvenu à placer deux de ses poulains au second tour : Sputnik News n'a pas suffi à placer Fillon en orbite**, et la remontée finale de Méluche s'est faite au détriment de Le Pen, tant les discours des deux extrèmes finissaient par fusionner. 

Très vite après le verdict du premier tour, Jean-Luc Mélenchon a tombé le masque en refusant d'appeler à voter contre Marine, puis Nicolas Dupont Aignan en allant à son tour la soupe, ou plutôt au Bortsch généreusement servi par le Kremlin. Au moins, François Fillon n'a pas poussé la disgrâce jusqu'à renier ouvertement le fondement républicain de son parti, dont François Baroin sera le mini-porte-mini-étendard aux prochaines élections législatives. Ce mouvement peut vraiment regretter l'élimination - avec ou sans l'aide de Vlad ? - d'Alain Juppé. Quel "Non!" son appel a vraiment fait honneur à la mémoire du Général. 

Mais revenons à ce face à face entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, entre une France plus ambitieuse au sein d'une Europe plus équilibrée, et une France soumise à un dictateur russe expert en manipulation.

Après une première semaine d'entre deux tours marquée par les coups de pouce de JLM et NDA, l'héritière du FN a marqué le pas. Surtout, Macron a parfaitement tenu le débat le plus violent de l'histoire de la cinquième république, en exposant avec brio l'imposture Le Pen. Dans les cordes à la fin du dernier round, la candidate de la peur a évité le K.O. de justesse, mais Vladimir s'est senti forcé de sortir hier une nouvelle vague de fake news, avec comme d'habitude la complicité de WikiLeaks.

La France tombera-t-elle aussi facilement dans le panneau que les Etats-Unis en novembre dernier, ou choisira-t-elle l'espoir et la réunion de toutes les bonnes volontés pour avancer ensemble dans une meilleure direction ?

Votez contre Marine Le Pen pour défendre le pays contre ses ennemis de l'intérieur et de l'extérieur, et votez pour Emmanuel Macron pour raviver la vraie flamme nationale, pas celle figurant sur le logo d'un parti de dangereux imposteurs.

blogules 2017
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share
Follow Us


* Flanby encore une fois le meilleur tremplin pour la famille Le Pen : "Francois Hollande vs Extreme Right? Been There, Done Nothing"
** à noter : le New York Times a depuis évoqué la fake news que j'avais mentionné dans "Onze Mondial

20170405

Onze Mondial

La Dream Team 2017 a livré son grand débat, et le onze tricolore n'a pas trop à rougir de la comparaison avec les primaires républicaines aux Etats-Unis, qui avaient il est vrai placé la barre particulièrement bas. Hier, la France a eu droit à juste ce qu'il fallait de ridicule (merci Philippe Poutou et companie), mais on a aussi parfois touché le fond au sens littéral, donc un peu moins négatif du terme.


Jean-Luc Mélenchon fut comme d'habitude à son meilleur pour défendre la laïcité, Emmanuel Macron pour défendre l'Europe et la république du nationalisme, Benoît Hamon pour défendre sa position d'avant-centre (entre l'aile droite de Mélenchon et l'aile gauche de Martine Aubry), et Mélenchon, Fillon, et Le Pen pour défendre la Russie de Poutine.

Pauvre Vladimir.

Pour lui, qui sortait d'une année 2016 de rêve (Brexit, Trump, et Fillon vainqueurs), et s'apprêtait à mettre la main sur le reste de l'Europe en 2017 (voir "Président-élu Poutine: l'Europe après les Etats-Unis?"), 2017 commence comme dans un cauchemar: Donald Trump n'arrive pas à se débarrasser du Russiagate, Mark Rutte a parfaitement exploité la campagne d'Erdogan pour protéger les Pays Bas de Geert Wilders, et la France pourrait bien finir par lui échapper.

Le plan était parfait: Marine Le Pen en tête de gondole, face à Mélenchon ou Fillon au second tour. Soit elle gagne, soit un ami du Kremlin l'emporte. Et ce n'est pas Hamon qui va ruiner la fête.

Si Mélenchon ne parvient pas à décoler, il maintient au moins le neuneu à distance du second tour, et c'est le minimum qui lui était demandé. Le gros problème, c'est Fillon, complètement largué par Macron. En plus, Marine recule à la second place, risquant de perdre le momentum nécessaire pour espérer une victoire au second tour.

Alors Vlad en est réduit à inviter Marine Le Pen au grand jour pour booster son image internationale, et à balancer des fake news aussi grotesques que cette perle de Sputnik News, que Google m'a généreusement (enfin moyennant un généreux achat d'espace) mis en avant quand je cherchais 'sondage présidentielle 2017' la semaine dernière. Dans cette une surréaliste, Fillon est présenté en tête d'un sondage bidon, et Poutine en victime d'une injuste campagne de calomnie:


"Fake news made in France (actually Russia): Sputnik News trying to defend its heroes Putin and Fillon" (20170330) )
Encore moins subtil que les petites mains débarquées de la campagne de Trump pour torpiller les élections en Europe (voir "Les Media à l'heure de la Guerre Asymétrique").

Trois semaines à tenir, et ne parlons même pas des quadrangulaires à l'horizon aux législatives en cas de victoire de Macron... Pour ce qui est de la fin du PS et du PR, c'était déjà validé par les primaires.

blogules 2017
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share
Follow Us

.

20170125

Les Media à l'heure de la Guerre Asymétrique


Coupables d'avoir favorisé la montée en puissance de Trump et laissé la désinformation triompher impunément, les grands media Américains semblent retrouver un peu de leur âme en dénonçant de façon plus véhémente et systématique les ahurissants assauts contre la vérité perpétrés par le nouveau Président et son équipe, Sean Spicer et Kellyanne Conway en tête, dans la foulée de leur surréaliste campagne.

C'est un peu tard. Mais il n'est pas encore trop tard pour éviter la même tragédie de l'autre côté de l'Atlantique.

Comme annoncé (voir "Président-élu Poutine: l'Europe après les Etats-Unis?"), la campagne de déstabilisation de l'Europe et de la France s'accélère, en suivant la même stratégie qu'aux Etats-Unis. Parfois avec les mêmes acteurs. J'avais déjà mentionné les spin-offs de Breitbart, mais comme le révèle Buzzfeed, les 'vétérans' américains de la grande foire des trolls de 2016 sont déjà très actifs sur la toile francophone.

Je vous invite à lire cet article édifiant sur la stratégie et la tactique de ces terroristes, car c'est bien d'une guerre asymétrique contre la démocratie qu'il s'agit ici:

"Trump Supporters Online Are Pretending To Be French To Manipulate France’s Election" (Buzzfeed 20170124)
Ces techniques sont bien rôdées et connues, avec en particulier ces faux comptes Twitter ou Facebook supposés être détenus par des internautes à priori opposés à Marine Le Pen (modérés, immigrés, juifs, LGBT...), mais relayant les 'memes' et messages de propagande et de désinformation concoctés par le réseau, en évitant soigneusement d'exprimer le fond de leur pensée ('no Nazi stuff', pour reprendre les instructions mentionnées il y a quelques mois dans un article similaire du New York Times sur ces trolls d'extrême droite oeuvrant pour l'élection de Trump).

J'ai déjà eu à maintes reprises affaire à ce type de trolls fondamentalistes, racistes, antisémites, islamophobes, révisionnistes, et autres partisans de l'Intelligent Design... et je les ai vu croquer des plateformes comme Agoravox en quelques mois. Ces pestes savent adopter les nouveaux media d'autant plus rapidement qu'ils en exploitent à chaque fois les faiblesses, en particulier en matière de modération. 

Dans cette descente avec Buzzfeed au coeur du réseau chargé de 'libérer la France' et de 'Make Europe Great Again', François Fillon apparaît comme la cible privilégiée en tant que principal rival du FN, mais il n'est pas nécessairement hostile à Poutine. Qu'il soit le champion du second tour, ou que ce privilège revienne à Manuel Valls, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, ou un autre, la France doit déjouer dès aujourd'hui cette campagne de déstabilisation de la démocratie.

Je ne pense pas que les media français soient tous prêts à se protéger, et pour certains hélas, qu'ils en aient même la volonté.

C'est à chacun d'entre nous de faire preuve de vigilance, d'exposer les imposteurs. Ne rentrez pas dans leur jeu en répondant à leurs commentaires ou en cherchant à argumenter avec eux: vous ne feriez que renforcer leur visibilité sur la toile. Bloquez-les, et bannissez-les des plateformes qu'ils cherchent à polluer et à torpiller.

blogules 2017
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share
Follow Us

Sommaire - liste des blogules 2016

blogules parus en 2016 (Saison XIV - voir plus bas les saisons I à XIII - ou l'ensemble des listes depuis 2003).
Cette liste récapitulative annuelle est réalisée à la main, avec tous les risques que cela entend (omissions, erreurs). Utilisez également la colonne de navigation de gauche du site web (n'existe pas dans la version mobile du site) pour les liens vers les derniers blogules, les archives mensuelles, les mots-clef les plus souvent utilisés, ou une recherche dans l'ensemble de mon portail personnel...

Et pour des blogules plus nombreux mais en 140 caractères, suivez-moi sur Twitter: @stephanemot

. "Bonne année 2018"
. "Président-élu Poutine: l'Europe après les Etats-Unis?" 
. "Trump Contre Son Camp"  
. "Tout pour ma pomme - conversations privées avec les présidents"  
. "Urgence d'Etat" 
. "Extrême Orient" 
. "Macron - Le French Blair En Marche Forcee" 
. "Terrifiant" 
. "La Réforme du Temps de Réponse aux Attentes des Français" 
   

Rappel des saisons précédentes: 




blogules 2017
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share
Follow Us

.

20161226

Bonne année 2018

Désolé, mais pour la dixième année consécutive*, je suis dans l'incapacité de vous souhaiter mes meilleurs voeux pour l'an prochain. C'est la moindre des choses quand on sait ce qu'il va se passer en 2017:


Janvier 2017:

Le 20, Vladimir Poutine est intronisé 45ème Président des Etats-Unis.
Donald Trump s'installe au Bureau Ovale, ou plutôt la réplique en or et en ivoire qu'il s'est fait construire dans sa Trump Tower.




Février 2017:

François Hollande et Nicolas Sarkozy organisent une primaire des ex à deux, mais le scrutin est remporté haut la main par Valéry Giscard d'Estaing.


Mars 2017:

Theresa May actionne l'Article 50 pour officiellement lancer la procédure de Brexit, le référendum pour l'indépendance de l'Ecosse, et la proclamation de la République Anglo-Goldman-saxonne.

Avril 2017:


Le Galaxy S8 se vend comme des petits pains, et comme grille-pain, tandis qu'Apple célèbre sa 100.000ème explosion d'iPhone 7 sans rappel, et Huawei le lancement de son nouveau stylet, le Frying Pen.

Mai 2017:

Le copain de Poutine François Fillon remporte la présidentielle face à la fan de Poutine Marine Le Pen. Epuisé par cette interminable série de bonnes nouvelles, Vladimir meurt d'un orgasme massif en se regardant dans la glace.


Juin 2017:

Le 46ème Président des Etats-Unis, Ayatollah Mike Pence, remplace Ruth Bader Ginsburg par un fondamentaliste qui fait annuler les décisions de la Cour Suprême sur l'avortement, le mariage gay, le financement des religions, et la ségrégation raciale. Pour commencer.


Juillet 2017:

Charles Aznavour chante 'emmenez moi au Père Lachaise', mais la faucheuse a grillé toutes ses cartouches en 2016.

Août 2017:

Usain Bolt se voit interdire de participer à ses derniers Championnats du Monde d'Athlétisme à Londres. Un Luxembourgeois triomphe sur le 100 m suite à la publication des JamaicaLeaks, RussiaLeaks, AmericaLeaks, et Saint-Kitts-et-Nevisleaks.

Septembre 2017:

A la suite de campagnes de terreur et de fake news orchestrées par ISIS, Dimitri Medvedev et Breitbart Deutschland, Angela Merkel perd les élections fédérales face à Frauke Petry (AfD), qui invite Donald Trump à sa grande fête populaire dans le stade de Nuremberg.

Octobre 2017:

Les enregistrements de l'enquête sur l'assassinat de JFK sont enfin rendus publics. Donald Trump annonce qu'il publiera ses vieilles déclarations d'impôt à partir de 2070.

Novembre 2017:


Après quelques mois à peine en place, le nouveau président sud-coréen est destitué devant la révélation qu'il était le seul dirigeant de démocratie dans le monde à ne pas être sous influence russe. A l'ONU, seul Xi Jinping fait office de rempart avec un droit de véto contre 4 pour Moscou.

Décembre 2017:

Le Prix Nobel de la Paix est décerné à Rodrigo Duterte. La Russie nie toute implication dans le piratage informatique du Comité Nobel.






blogules 2016
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share


* voir "Happy New Year 2010" (Jan 2009), "Happy New Year 2011" (Dec 2009), "Happy New Year 2012" (Dec 2010), "Happy New Year 2013" (Dec 2011), "Happy New Year 2014" (Dec 2012), "Happy New Year 2015" (Dec 2013), "Happy New Year 2016" (Dec 2014), "Happy New Year 2017" (Dec 2015), "Happy New Year 2018" (Dec 2016)... et en Francais: "Bonne Année 2009" (Jan 2008), "Bonne Année 2010" (Dec 2008), "Bonne Année 2011" (Dec 2009), "Bonne Année 2012" (Dec 2010), "Bonne Année 2013" (Dec 2011), "Bonne Année 2014" (Dec 2012), "Bonne Année 2015" (Dec 2013), "Bonne Année 2016" (Dec 2014), "Bonne année 2017" (Dec 2015), "Bonne Année 2018" (Dec 2016).

20161118

Président-élu Poutine: l'Europe après les Etats-Unis?

Vladimir Poutine continue à avancer ses pions devant une déconcertante absence de résistance. Son protégé Donald Trump vient de choisir Michael Flynn pour le conseiller sur les questions de sécurité nationale, ce qui revient à donner à Vlad accès au saint des saints des renseignements américains et à la NSA. 

Comme le Président-élu, cet ancien militaire affiche des positions en phase avec le Kremlin sur des points essentiels, en contradiction flagrante avec les fondamentaux de la politique étrangère des Républicains comme des Démocrates. Comme pour Steve Bannon, son statut de conseiller lui donnera accès aux secrets d'état les plus importants sans avoir à passer un grand oral devant le Congrès. Dire qu'il y a quelques jours à peine, la Chine et la Russie plaçaient leurs hommes à des postes clef d'Interpol...



Les modérés au sein du Parti Républicain sont naturellement coupables:
- pendant les primaires, de ne pas avoir investigué et exposé l'imposture Trump de peur qu'il se présente en indépendant (seul Mitt Romney a été à la hauteur, mais il n'était pas candidat, et il pourrait prêter allégeance à DJT dès ce week-end à la Sauron Trump Tower)
- pendant et après la convention, de ne pas avoir manifesté clairement leur désaccord, de peur de nuire aux candidats en course pour le Congrès
- depuis l'élection, de ne pas avoir exigé dès le départ l'éviction de Steve Bannon de la Maison Blanche, de peur de subir les purges et le harcèlement dont sont victimes tous ceux qui se dressent contre le nouveau dictateur

Les media sont également coupables, et je revois encore le visage d'Anderson Cooper pâlir brusquement sur le split-screen de CNN, au moment où Jorge Ramos explique qu'il parvient parfaitement à dormir depuis les élections, merci pour lui, parce qu'il a fait son boulot de journaliste, mais que la plupart des journalistes n'ont pas fait le leur en ne posant les questions qui fâchent que très tard dans la campagne de Trump. Je revois les Cooper et compagnie faire mousser DJT dans la foulée du premier débat des Républicains sur Fox News, pour faire monter l'audimat au second débat diffusé sur leur antenne. Seul Don Lemon aura montré l'exemple dans le naufrage.

L'Amérique semble sur le point de basculer, et l'inquiétude monte en Europe, où Breitbart compte décliner en France et en Allemagne sa recette qui a si bien marché au Royaume Uni et aux States, et où Poutine s'apprête à récolter les grands électeurs à la manière de ces états qui tombent un par un pendant les soirées électorales américaines. L'Estonie est mûre à point, l'Autriche revient en seconde semaine, l'Italie s'oriente vers l'autre extrême, et la France ne se pose plus de questions pour savoir quelles contreparties Moscou a obtenu pour aider financièrement le Front National: Marine Le Pen déclare déjà vouloir constituer la troisième pointe d'un love triangle avec Poutine et Trump.

Vu d'Asie, ça ne s'annonce pas mieux: Shinzo Abe s'est précipité pour être le premier chef d'état étranger à rencontrer le président-élu, et le briefer sur la région. Une fois de plus (voir "Extrême Orient") le champion de l'alt-right et le champion de Nippon Kaigi sont faits pour s'entendre. Et minées de l'intérieur par leurs pires ennemis, les démocraties américaine et japonaise sont réellement en danger de mort.

Inutile de préciser qu'au passage, les dernières survivantes du système d'esclavage sexuel pour les troupes de l'Empire du Japon n'ont aucune chance de se voir rendre justice de leur vivant.

Et ce n'est pas PARK Geun-hye qui montera au créneau pour les défendre. D'abord puisqu'elle les a déjà trahi pour Shinzo Abe l'an dernier*, et ensuite puisqu'elle est sur le point d'être destituée dans le cadre du scandale CHOI Soon-sil. La démocratie coréenne est donc elle aussi en danger, d'autant que la justice du pays est soumise à un test de vérité avec cette enquête sur l'ancien procureur WOO Byung-woo**.

Au moins, pas de Trump ou de Poutine en vue pour le moment parmi les candidats présumés, même si la fournée 2017 compte son lot de populistes. Une opportunité pour XI Jinping?


blogules 2016
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share
Follow Us


* voir ""Femmes de réconfort" : un accord sans résolution ?" sur Asialyst
** voir "Of power vacua and excesses"

20161106

Trump Contre Son Camp

Un des points communs entre la campagne de Donald Trump et celle de George W. Bush est la façon avec laquelle la propagande inverse l'accusation en projetant sur l'adversaire ses propres points faibles:
  • "Hillary Clinton est un escroc": est-il besoin de rappeler tes affaires en cours comme l'Université Trump? 
  • "elle a illégalement détruit des emails": tu as fait bien pire pendant des décennies pour masquer de véritables délits, Don*. Et puis qu'en est-il de ton serveur secret en liaison directe avec la Russie?** 
  • "elle nous cache des choses": montre nous tes déclarations d'impôt, Donald - aucun candidat ne s'est défaussé pour cette élémentaire mesure de transparence 
  • "elle travaille pour les lobbies contre les plus faibles": c'est l'histoire de toute ta vie, Don. Et les plaintes contre ton groupe continuent à tomber. 
  • "elle a trahi les Africain-Américains": tu as été condamné pour discrimination raciale, et tu persistes à entretenir la haîne raciale et religieuse à travers le pays et le globe 
  • "elle va faire fuir nos emplois vers la Chine": la marque Trump est la vraie spécialite du Made In China 
  • "elle va ruiner l'économie": rappelle-nous combien de banqueroutes tu as accumulé dans ta carrière, Donald 
  • "elle va truquer les élections": tes équipes de campagne ont déjà été condamnées pour suppression de vote dans l'Ohio, et tes amis du KKK ont annoncé qu'ils allaient travailler sur le terrain pour empécher les gens de couleur de voter 
  • "elle monnaie son influence auprès des étrangers": tu es l'expert en corruption pour l'obtention d'influence, et on aimerait en savoir plus sur tes liens avec la Russie - peut-être tes déclarations d'impôt dissimulées, tes emails détruits, et ton serveur secret pourraient nous éclairer sur la nature de ta dépendance à Vladimir Poutine (vu comme tu as déjà modifié le programme républicain sur les sujets touchant à la Russie et à l'Ukraine, pas étonnant que Vlad fasse campagne pour toi et s'acharne contre Hillary). 
  • "elle va être poursuivie tout son mandat si elle est élue": ton prochain procès aura lieu avant même la fin de l'année, Don. 
  • "Bill est un prédateur sexuel": au moins, il ne s'en vante pas comme toi - peut-être parce qu'il projette moins l'impression de douter de sa propre virilité

YUGE: Donald Trump spared new sex scandal by his friend called Pecker at National Enquirer - politico.com/media/story/2016/11/report-national-enquirer-bought-rights-to-trump-affair-story-but-never-published-004848 (20161106 - twitter.com/stephanemot/status/795096590520225792)

On pourrait continuer des heures et des heures, mais juste une petite dernière pour la route: 
  • "elle n'est pas qualifiée pour être Président". Venant de Donald J. Trump, Hillary R. Clinton devrait le prendre comme un compliment.

(initialement publié sur blogules en V.O. - "Donald vs Trump")

blogules 2016
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules)
Bookmark and Share


* see "Trump’s companies destroyed emails in defiance of court orders" (The Independent - 20161105)** see "Was a Trump Server Communicating With Russia?" (Politico - 20161031)

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive