Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20090109

Le 10 Février 2009, Israël vote Obama '08 ou Bush '04 ?

Avant même le début des bombardements sur Gaza, il était possible de prévoir la suite : une attaque terrestre, la menace d'une nouvelle Intifada en Palestine, d'un nouveau front au Nord avec le Hezbollah, et bien sûr d'un embrasement dans le monde musulman avec en prime le retour en grâce des marchands de haîne, sur la sellette depuis le 4 Novembre.

Le tout, bien sûr, suffisamment avant le 20 Janvier et l'arrivée aux manettes d'Obama, histoire de rafler une large majorité radicale le 10 Février aux élections pour la 18e Knesset 1.

Une dizaine de jours avant l'intronisation de Barack, force est de constater que les extrémistes frôlent la "perfection" (on a même eu droit aux habituels débordements anti-sémites en France, un triste rituel dans ce type de circonstances...).

Mais leur triomphe n'est pas une fatalité.

Et la sensation de déjà vu nous projette bien avant le fiasco de l'IDF au Liban en 2006 : comment ne pas faire le parallèle entre l'Israël de 2009 et les Etats-Unis de 2003-2004 ?

- Une prétendue "guerre contre le terrorisme" en réalité délibérément menée pour
répandre de l'huile sur le feu, renforcer les fondamentalismes, affaiblir la démocratie, et assurer la victoire politique durable d'une idéologie subtilement fascisante

- L'alibi fallacieux du renversement d'un régime "diabolique" ; en réalité un partenaire bien pratique pour mobiliser l'extrême droite religieuse... et pour montrer aux autres que finalement, si l'on se permet quelques libertés avec les conventions internationales, il y a toujours pire ailleurs

- L'adhésion massive d'un peuple traumatisé, mais manipulé par une propagande savamment orchestrée par des spin doctors et des media au pire complices, au mieux privés de toute image contradictoire.

- La vaine gesticulation de l'ONU et même - tout arrive ! - de l'Etat Français (pour Sarkouchner, l'occasion unique de se redorer le blason façon Chirac-Villepin ?).

- ...


Bien sûr, Obama et Clinton auront trois semaines entre le 20 Janvier et le 10 Février pour tenter, s'ils y tiennent vraiment, de sauver Israël de son pire ennemi : celui qui le mine de l'intérieur, celui qui détruit méthodiquement tout espoir de paix, celui qui a eu la peau de Rabin et aura les os de ce qu'il reste de Cisjordanie.

Mais ce n'est pas le silence, logique, d'Obama qui m'inquiète ; c'est celui, assourdissant, des modérés Israéliens, c'est l'absence d'opposition politique dans un pays dont le centre de gravité a fortement basculé à droite (entre Ehud Barak et le Likoud...). Elle finira bien par émerger un jour, mais l'incontournable implosion n'est pas pour demain 2.

Sincèrement, je ne pensais pas, après le 2 Novembre 2004, que l'Amérique allait
se recentrer aussi vite et se racheter aussi spectaculairement.

Mais pour tout le monde, il serait franchement préférable que le 10 février 2009, Israël dise tout de suite "Yes we can" à l'Histoire au lieu de voter pour Bush-Cheney 2004.



1- voir blogules en V.O. "
Come Feb. 10th, Will Israel Embrace History Or Vote Bush-Cheney 2004 ?" et "A Christmas Gift for Fundamentalists ?"
2- "Happy new year 2010", mais pas de "guerre civile" pour le moment...

PS : quand des mouvements néo-nazis commencent à applaudir Israël, c’est que quelque chose ne tourne pas rond : "Neo-Nazis For Israel?"... Tout aussi significatif : le très conservateur et AIPACien WSJ publie une tribune de George E. Bisharat intitulée "Israel Is Committing War Crimes"... is change coming ?

1 commentaire:

  1. Le problème israëlo-palestinien est loin d'être simple. La rupture du "cesser le feu" par le hamas supposait l'hésitation des chefs israëliens en période préélectorale
    Grave erreur! Les 3 protagonistes candidats ont fait la course à une riposte disproportionnée, hélas soutenue par une gtrande majorité de la population au moins au début.La prochaine élection pourrait montrer le réveil des modérés bien silencieux .Espérons le
    jusqu'à ce jour

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires et pour votre patience: je dois valider manuellement chacun de vos messages sur chacun de mes nombreux blogs. J'accepte volontiers les critiques, mais ni le spam, ni les liens commerciaux, ni les messages haineux.
Stephane

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive