Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20090302

Israël Année Zéro

Israël a donc choisi de voter Bush-Cheney*.

A sa décharge, il n’existait aucune alternative politique viable sur le marché le mois dernier : Avigdor Lieberman se situe à l'extrême droite de Benjamin Nettanyahu, qui se situe à la droite de Tzipi Livni, qui se situe à la droite d'Ehud Barak, qui est jugé trop à gauche parce qu'il a décidé de laisser debout quelques bicoques pendant son pilonnage de Gaza.

Partant de ce nouveau point bas (pour ne pas dire Ground Zéro - justement puisqu'il reste toujours quelque chose à détruire, et pas seulement côté palestinien), on peut tenter de positiver en se disant que de toute façon Nettanyahu est condamné à échouer, et de toute façon Israel est condamné à se redéfinir pour survivre*.

Dans ces conditions, la priorité à mes yeux consiste à d'une part éviter que le pire arrive d’ici aux prochaines élections anticipées, et d'autre part mettre cette nième période trouble à profit pour bâtir une alternative crédible.

Cela se fera a priori sur les bases du Labour, dont on doit applaudir la décision de prendre ses distances avec le pouvoir pour repartir de zéro et se poser les bonnes questions : qui suis-je, où vais-je... (NB : la bonne réponse à la question "et Dieu dans tout cela ?" est que Dieu ne doit surtout
rien avoir à faire dans un projet politique, surtout dans la région).

En dépit des déprimants sondages massivement en faveur de l'offensive sur Gaza, l'électorat israélien me paraît mûr pour un discours plus sain. Il a pu voir l'année dernière qu'une démocratie au bord de basculer du mauvais côté pouvait changer spectaculairement de cap (cf "
The Stolen Election"). Le gros problème demeure l'absence d'un leader sain pour concrétiser ce potentiel.

Les démocrates Israéliens ne doivent cependant pas attendre le Messie avant d'agir. Il leur faudra aller vite mais bien, en privilégiant au départ le fond sur la forme, la base sur le leadership, et Obama doit trouver un moyen de soutenir ce nouveau fragile écosysteme.

Discrètement, histoire de respecter le protocole diplomatique, mais pas trop, histoire de mettre la pression sur la droite israélienne. Avec un contrepoids à Hillary pour la jouer JStreet plus qu’AIPAC (cf "
AIPAC Hillary v. J Street Barack ").

* cf pour rappel, les épisodes précédents et en particulier : "
De La Justice En Amérique - De La Démocratie En Israël", "Le 10 Février 2009, Israël vote Obama '08 ou Bush '04 ?" et "A Christmas Gift for Fundamentalists ?"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires et pour votre patience: je dois valider manuellement chacun de vos messages sur chacun de mes nombreux blogs. J'accepte volontiers les critiques, mais ni le spam, ni les liens commerciaux, ni les messages haineux.
Stephane

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive