Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20200911

La Seconde Grande Régression

Le plus grand exploit de Donald Trump est peut-être de nous faire presque regretter George W. Bush tout en faisant fructifier le pire de son héritage.

Les deux derniers présidents républicains n'ont pas qu'en commun d'avoir volé leur élection (Dubya avec l'aide de Jeb, Donald avec celle de Vlad), et dans la foulée deux membres de la Cour Suprême*: c'est sous leur présidence que l'Europe aura subi ses deux pires - jusqu'à présent tout du moins - défaites de la pensée depuis la seconde guerre mondiale.

Le premier grand recul, bien sûr, correspond à la montée des fondamentalismes religieux. Pas seulement au sein de l'Islam, mais aussi et surtout au coeur de la Chrétienté, cet affaiblissement de la laïcité à la base même de la démocratie encourageant encore plus le basculement généralisé vers le fondamentalisme (voir "Universal Declaration of Independence from Fundamentalism"). Les catalyseurs les plus efficaces furent bien évidemment W. (le Fondamentaliste en Chef), Benoit XVI (le torpilleur de Vatican II), mais aussi ce lobbying intensif à Bruxelles, ou encore ces millions dépensés pour promouvoir l'imposture de l'Intelligence Design**. A l'époque, les réseaux sociaux ne dominent pas encore la toile, et la manipulation des opinions comme l'encouragement de la haîne mutuelle passent souvent par les fora en ligne et les commentaires d'articles à sensation.

Après ce retour au Moyen-Age sur le plan religieux, nous voici projetés en arrière vers les pires années du XXème siècle au niveau des extrémismes politiques. La seconde grande régression prolonge donc la première tout en s'en nourrissant, puisqu'à la base, le fondamentalisme relève de la politique et non de la religion. L'extrême droite bénéficie d'une avance naturelle sur l'extrême gauche compte tenu de ses liens historiques avec l'ultra-conservatisme religieux. Les dictateurs exploitent souvent ces caricatures de religions au même titre que le nationalisme pour souder leur base autour d'un discours monolithique le plus étendu possible, ce qui peut fonctionner à des niveaux plus ou moins intenses et avec plus ou moins de conviction personnelle (ex Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Victor Orban, Donald Trump), mais aussi bien au-delà d'un leader lorsque celui-ci s'appuye sur un lobby combinant dès le départ  ultranationalisme fascisant et fondamentalisme religieux (ex Narendra Modi avec le RSS, Shinzo Abe avec Nippon Kaigi). Le mauvais modèle vient du haut, et Trump a dès le départ donné le ton en dynamitant, avec la bénédiction de Vladimir, tout ce qui constituait l'ordre mondial d'après guerre, des organisations et traités internationaux à la séparation des pouvoirs en passant par les règles les plus élémentaires de courtoisie et de transparence. On a pu ausi voir comment les mêmes équipes de trolls Américains et pseudo-media russes ont influé dès les primaires*** sur les élections présidentielles en France, où Poutine a comme aux Etats-Unis joué en parallèle sur les candidats radicaux à gauche comme à droite.

La première offensive a commencé au lendemain du 11 septembre 2001, la seconde au lendemain du 8 novembre 2016. L'Europe allait de toute façon avoir à faire face au retour du fondamentalisme et des extrêmismes politiques, mais l'Histoire allait être totalement différente avec Al Gore et Hillary Clinton.

Le 3 novembre prochain ne livrera pas seulement un verdict sur le futur de la démocratie aux Etats-Unis, mais sur celui de l'Europe.

La France a évité le pire en 2017, mais à voir sa perméabilité aux campagnes de torpillage entretenues depuis l'étranger (gilets jaunes, anti-masques...), elle ne résistera pas si son puissant allié outre-Atlantique reste dans le camp de ses pires ennemis.


'Heil to the Chief - #TrumpIsNotLikeYou #VoteTrumpOut' (@stephanemot - 20200910) (NB: 'L'extrême droite en Allemagne voit Trump comme un sauveur' - New York Times)   


blogules 2020
Armes de Desinformation Massive depuis 2003 (we also provide blogules transfusion in English)
NEW: rejoignez blogules sur Facebook!!! (V.F.) / join blogules on Facebook!!! (V.O.) and Twitter (@stephanemot, @blogules) Apres mes nevroses, decouvrez ma prose: dragedies.com. Bookmark and Share

*  Pour rappel: John Roberts et Samuel Alito pour W, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh pour DJT (pourvu qu'on en reste là - tiens bon Ruth!)
** voir "En finir avec l'Intelligent Design" 

*** voir "Les Media à l'heure de la Guerre Asymétrique", puis  "Onze Mondial"; puis "La France ou Poutine ?"

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive