Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20050531

Blogule rouge aux lundis

Le temps de me connecter (a 100 Mbps ça traine pas trop) et le score de la nuit me saute à la gueule. 55/45, c'est toujours mieux qu'un 51/49 porteurs d'interminables "et si" ou autres "si j'avais su"...
Bon, si Delors s'était contenté de lire l'Equipe au lieu de livrer le fond de sa pensee, la France pouvait encore se débiner sur les Pays-Bas mais non c'est non. Et plus que le résultat, c'est le fait d'être le premier qui compte. La carriere politique de Chirac est terminée mais ça on s'en doutait un peu. Sarko et Bayrou sortent paradoxalement indemnes : la droite républicaine a voté massivement oui, laissant le non a une improbable coalition des extrêmes et d'un PS dechiré (à propos de Pays-Bas, Hollande fait-il un beau perdant ?).
A vrai dire, je me contrefiche de ces politissonneries : le perdant, c'est le pays tout entier. Toute legitimite ravalée et toute honte bue, la France se retrouve dans le néant diplomatique au pire moment. Cet abus de notre droit de veto rappelle a tous l'aberration ONUsienne : quel rôle pouvons nous décemment revendiquer alors que l'autre grand machin prépare sa réforme ?

20050513

Blogule rouge au Da Vinci Code - Candide sans Voltaire, ferme ta gueule repondit l'Eco

"The Da Vinci Code" s'avale comme un roman de gare : il permet de tuer le temps sans se friser les neurones mais ce n'est pas pour autant lui qui fait avancer le train.
Sur la forme, la lecture n'apporte aucun plaisir : trop classique, basique, lineaire, deja vu / deja lu. Dans son "Foucault's Pendulum", Eco etalait sa culture comme de l'epaisse confiture mais au moins Umberto pouvait jouer aux erudits. Ici, le pauvre Dan Brown ne tient pas du tout la comparaison : d'un cote de la consistance, de l'elaboration, de l'ecriture, un veritable humour - de l'autre du vide, du bache sans surprise, des repliques formatees pour Hollywood et son public pop-cornophage par un tacheron bien scolaire nostalgique des jeux de pistes scouts style recherche des oeufs de Paques dans une jardiniere. Le mouvement Brownien se limite a la frenesie de reassort du bestseller et ne risque guere d'agiter le cortex d'un lecteur mene sur rails du point A au point B.
Sur le fond, rien de neuf non plus. La Bible aurait fait l'objet d'une edition. Pour un scoop... Ah et puis Brown s'autorise de la politique fiction de haute volee avec un conflit entre le pape et l'Opus Dei.

Le seul merite du DVC reste son habile "time to market" entre le debut de la croisade bushienne et la sortie de la "Passion" selon Saint Mel (l'evangile du grand escogriffe ?). Alors une bonne note au final pour le marketing.

20050510

Blogule rouge a l'en France de l'art

Francois Pinault abandonne donc son projet d'exposer ses collections d'art moderne sur l'ile Seguin, vraisemblablement en faveur du Palazzio Grassi a Venise. Et Junior de se permettre une belle envolee lyrique au passage : "L'éternité est le temps de l'art, pas celui des projets qui veulent le servir".
Encore une occasion manquee pour la France apres une exceptionnelle collection d'expressionnistes declinee en faveur de l'Allemagne. Le pays s'endort sur ses musees publics et ses resucees de retrospectives impressionnistes, snobant toutes les initiatives privees. C'est pourtant le mecenat qui a sorti l'art du moyen-age et des figures imposees par le Grand Inquisiteur. S'il ne fallait compter que sur la raffinerie de Saint Pompom ou sur le tres inegal Palais de Tokyo (reserve au cercle elargi des amis de Notre Dame de Paris), cette vaine mais essentielle activite se figerait a jamais.
En attendant, Arnault se rejouit de l'infortune de son rival Pinault, incapable de parvenir a ses fins sur les terres de Jean-Pierre Fourcade et sous Jacques II de Correze. A croire que le President se concentre sur son propre heritage, sa MJC cree sans l'aide de Malraux, son Musee Jacques Chirac du
Quai Branly, fort opportunement surnomme Musee des Arts et Civilisations en attendant l'entree au Pantheon de JC la rose au poing ou les menottes au poignet (en fonction de l'arrivee du tierce : la Camarde casaque noire toque noire ou le juge toge noire plus sobrement). Le Jacques a parfaitement prepare son coup au coeur de la ville qui l'a fait roi : ma cabane au Canada facon Jean Nouvel, couverte de ronces a se choper le t'es Tainos, c'est tout de meme un peu moins peteux que la pharaonique Bibliotheque d'Alexandrie du pere Francois, cet inaccessible Louqsor - bucher des vanites ou les ecrits se font griller au soleil dans des tours de verre.
A defaut d'etre un bon souteneur des arts derniers, le Chi s'avere un MAC convenable pour les arts premiers.

20050506

Blogule blanc a Cheonggyecheon II

L'eau n'a toujours pas coule sous les ponts de Cheonggyecheon depuis mon coup de sang de decembre 2003, mais la situation n'est pas desesperee pour autant. J'ai d'abord eu tres peur, l'hiver dernier, en voyant la pitoyable assemblee regroupee dans le vieux stade de Dongdaemun qualifiee de "marche des antiquites", mais quelques echoppes plus dignes de l'ancien quartier se sont depuis installees autour du jardin de Dongmyo, de l'autre cote du futur cours d'eau. Autre motif d'esperer : le marche traditionnel de Hwanghakdong a ete restaure sans perdre son ame pour autant : l'allee principale a gagne en lisibilite ce qu'elle a perdu en charme mais tout le monde est reste (y compris le vendeur de viande pour bosingtang....). Le lieu peut desormais accueillir des touristes etrangers moins temeraires qu'avant, l'occasion pour les promoteurs du quartier d'encourager des ballades groupees style marche de Dongdaemun - marche de Hwanghakdong - antiquaires de Dongmyo autour d'une decouverte du nouveau site de Cheonggyecheon.
Pour ce dernier, je peux difficilement masquer ma deception. C'etait plutot bien vu de rapprocher la ballade du lit de la riviere en reduisant celui-ci afin d'assurer, je suppose, un debit minimum tout au long de l'annee. Mais l'acces semble reduit a des escaliers escapes et surtout la circulation des pietons au niveau de la rue est reduite a sa plus simple expression, le trottoir ne permettant pas a une personne de marcher confortablement et chaque depassement ou croisement menacant d'envoyer l'un des promeneurs dans le flux des voitures. Dommage : la promenade pouvait etre egalement tres agreable depuis la rue, surtout si la ville ne cede pas a la constructivite aigue et limite les constructions adjacentes aux deux niveaux actuels (un ahurissant compromis pour ne pas deloger les derniers commerces : les etages superieurs ont tout simplement ete scies et evacues !!!).

Encore un effort... Il s'agit de ne pas gacher cette opportunite unique de rendre la ville plus belle encore et ce quartier de Seoul merite vraiment un traitement a part.

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive