Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20061129

Blogule rouge au Polonium 210 et au meurtre sale

On connaissait les "bombes sales" : par opposition aux "bombes propres", ces saloperies nucléaires laissent l'endroit dans un état qu'on ne souhaiterait pas trouver en entrant, et ce pour plusieurs générations. Alors que la bombe propre, pardon : ça pète une bonne fois pour toute et on n'en parle plus*.
Pour se débarrasser d'Alexander Litvinenko, Vladimir Poutine a inventé ce que j'appellerai le "meurtre sale". Quel progrès ! En à peine quelques semaines Vlad l'Empaleur est passé du coup de feu classique contre la journaliste Anna Politkovskaya à un empoisonnement version Hiroshima mon désamour contre un ancien collègue du KGB. Dans le temps, les espions russes zigouillaient les ennemis du Kremlin avec un parapluie bulgare pour effacer les traces ? Désormais ils laissent des traces pour l'éternité mais pour éviter que l'on remonte la filière ils utilisent un isotope au goût polonais pour la sale besogne. Exit Magnum 44, voici Polonium 210.
C'est pas joli-joliot curie tout ça...

*à part bien sûr ces pochettes surprises illégalement déversées par Olmert sur le Liban sud ; de charmantes bestioles qui sèment des bombinettes aussi efficaces que les mines antipersonnel et strictement interdites par la Convention d'Ottawa.

20061124

Blogule rouge a la chasse au Hulot - tu es des notres, tu as bu ton Vert comme les autres

"Tu es des nôtres, Nicolas Hulot". Parce que "tu as vu ton Vert comme les autres" ?
Nathalie Kosciusco-Morizet, la vitrine écologique de l’UMP, relaie le voeu de son super patron d'offrir un super ministère (amer) au Yann Arthus Bertrand cathodique - et catholique, puisque c'est à ce grand alpiniste que les élèves de Saint Jean de Passy doivent l'immense "faut rigoler" peint sur l'immeuble donnant sur leur cour.
Version préhume du vibrant "entre ici, Jean Moulin", ce "Tu es des nôtres" se voit privé du "compagnon" cher aux Gaullistes - l'équivalent croix de lorrain au "camarade" solférinien. A croire que comme Le Pen, Nicolas Sarkozy préfère cueillir ses héritages sans grand tapage médiatique.

"Tu es des nôtres" ? Tu es donc en faveur du développement durable de l'égo du Petit Nicolas mais vu d'en haut, cet égo fait déjà un peu tâche : en fait de démocratie participative, Sarko opposera bientôt aux 60% de Ségo un 96% quasi Saddamien face au redoutable Nicolas Dupont d'Aignan. Je demeure pourtant persuadé que Hussein et / ou Poutine manquera à l'appel du second tour.

"Tu es des nôtres", a aussitôt tenté de reprendre Dominique Voynet. Parce qu'il y a des limites à la récupération ou parce que "c'est à babord, qu'on chante le plus fort" ?

20061112

Video killed the Sego star

Une vidéo compromettant Ségolène Royal aux yeux des enseignants (composante essentielle des électeurs aux prochaines primaires socialistes s'il en est) a soigneusement été diffusée juste après les derniers débats.

Madame Royal devrait se réjouir : la voici face aux véritables jurés populaires, ces netizens qui constituent déjà le contrepouvoir le plus puissant en Corée du Sud. Un contrepouvoir certes facilement téléguidable par d'autres (politiques, entreprises, médias...), mais qui a le mérite de zapper le prime time de Sarko TV.

Je ne désespère pas de voir DSK-Bayrou au second tour...

Blogule blanc aux Dems - la seule sortie possible de l'Irak

Sitôt Rumsfeld débarqué, Dubya a refilé la patate chaude irakienne aux Démocrates. Ceux-ci ont valeur à se dégriser vite fait de leur nette victoire aux élections de mi-mandat pour faire le ménage.

J'ai suggéré trois temps :

- une formulation claire d'excuses à l'attention de la communauté internationale et surtout du peuple irakien : l'Amérique a échoué parce qu'elle a renié sa propre identité, elle doit maintenant regagner le respect en redevenant respectueuse de ses propres valeurs. Les forces présentes en Irak ne doivent donc plus être considérées comme des forces d'occupation et d'invasion. Un mandat dans ce sens pourrait être à titre temporaire émis par le Congrès avec un appel du pied vers l'ONU - à défaut de renforts, une mini bénédiction permettrait de sauver la face et la vie des soldats sur place.

- ce délai sera mis à profit pour remettre à plat la stratégie, en commençant par la vision stratégique et la compréhension du contexte, de l'environnement, des dynamiques d'acteurs. Je vois bien un commando de congressmen faire la tournée des popotes (en excluant aucune partie ouverte au dialogue, y compris en Iran)*. Qui veut quoi, quels sont les éventuels terrains d'entente, où se situent précisément les différents, quels sont les scénarios... tout ceci entend un premier retrait d'Irak : le retrait de la méthode et de la doctrine Bush (vous êtes soit avec soit contre nous, je refuse de discuter avec l'"ennemi" que je cherche à détruire). Face à de nouveaux visages, même certaines têtes bien connues de Washington pourraient se dévoiler sous un autre jour. Cette démarche n'abaisse pas l'Amérique et lui permet au contraire de confirmer sa neutralité tout en mettant une pression amicale sur ses partenaires : les USA n'endossant plus le costume du bouc émissaire, les fronts vont pouvoir bouger et les véritables fauteurs de trouble seront contraints de jouer à découvert.

- cette démarche participative facilitera le 3e temps, celui de la mise en oeuvre d'une stratégie de sortie en Irak. Le peuple Américain doit cependant comprendre une chose : il lui sera impossible de quitter le pays avant d'avoir réparé les dégâts causés. La charge peut lui sembler immense mais il ne pourra pas dire qu'il n'ait pas été prévenu** des conséquences de cette guerre.

* James Baker n'avait aucun mandat populaire
** cf épisodes précédents (
2003, 2004, 2005...)

20061102

Blogule rose a Segolene Royal - courage fuyons

Plus les primaires socialistes avancent, plus le candidat Ségo m'inquiète. Pour résumer, les débats internes au PS ont révélé trois personnalités : d'un côté un imposteur d'autant moins convainquant qu'il n'est pas convaincu par les idées qu'il a pompées à d'autres (Fabius), à l'autre extrême un homme cohérent et convaincu mais trop fin pour convaincre les masses ou descendre efficacement dans le registre démagogique (DSK), et au milieu un individu qui refuse de se dévoiler (Royal).

De toute évidence, Ségolène Royal présente une ambition aussi puissante que celle de Nicolas Sarkozy, mais là où Sarko met toute son énergie à affirmer sa personnalité, Ségo s'ingénie à effacer la sienne, à la mettre hors de portée des observateurs.

Histoire de dépolluer le débat, je règle tout de suite la question du sexe : un président femme ferait le plus grand bien à notre pays, mais celle-ci est loin de figurer au sommet de ma liste (même Simone Veil la dépasserait de 100 coudées, comme dirait l'autre).

De toute façon Ségolène ne raisonne ni en "mec" ni en "fille"... Elle exploite régulièrement le registre "mère" pour les caméras, d'accord, mais fondamentalement je suis incapable de dire si elle est plutôt de gauche ou de droite. Je suis incapable de dire quel cap elle donnerait au pays dans le concert des nations, je suis incapable de décrypter ses échelles de valeurs. Malgré sa voix d'Arlette, les termes de "gens", de "peuple", de "proximité" sonnent désespérément creux et faux dans son discours, et leur accumulation ne fait que renforcer l'immense vide derrière lequel elle masque sa véritable personnalité.

Royal ne semble pas du genre à s'effondrer ni à imploser mais à anéantir et exploser. Ce n'est ni la conquête du pouvoir ni le pouvoir qui la motivent, et je serais curieux de creuser l'importance du contrôle de soi et de la relation aux autres. Elle parait moins vouloir imposer ses idées que sa présence, comme pour se persuader qu'elle existe sans avoir les moyens de l'affirmer autrement que par la terreur. Il y a décidément quelque chose de glacial et de Poutinien dans ce personnage.

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive