Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20070227

Ijtihad - Blogule blanc a Mohammed Talbi

Le Tunisien Mohammed Talbi a fait bon usage de la tribune offerte par Le Monde des Religions sur un thème qui me tient à coeur : le réformisme dans l'Islam. Je me réjouis de ces moments si rares où un modéré s'exprime avec clarté et fermeté en plus de la douceur et de l'honnêteté ; avec une force de conviction plus que de persuasion. Face à l'Islamisme qui impose en abusant de l'ignorance des plus faibles, voici l'Islam authentique, qui propose en sollicitant l'intelligence et le bon sens de tous et de chacun. "L'Ijtihad (interprétation) par la confrontation intellectuelle : voilà la voie".

Ce n'est pas à mes lecteurs que je vais l'apprendre, les autres religions monothéistes sont également gangrénées par des Ijtihadistes déviants. Certains se retrouvent au carrefour du "Christian Zionism", comme ces fous furieux prônant l'invasion de l'Iran pour provoquer le retour du Christ**. Mais saviez vous que l'un de leurs théoriciens les plus éminents, à la source du rapprochement entre les fondamentalistes chrétiens US et les fondamentalistes d'Eretz Israel vers le milieu du XIXe siècle, s'appelait George Bush ?

Ce professeur d'Hébreu a publié "The Valley of Vision; or, The Dry Bones of Israel Revived" en 1844 et son frère, Timothy Bush, s'avère un ancêtre direct de deux George Bush plus célèbres, 41 et 43. Comme le monde est petit...

Cette oeuvre de George Bush the Elder avait déjà été mentionnée fin 2004 lors d'une exposition à la NYPL ("Jewes in America: Conquistadors, Knickerbockers, Pilgrims, and the Hope of Israel" - The New York Public Library). Je n'en ai pris connaissance qu'il y a quelques jours en lisant un très stimulant article*** faisant écho à la sortie d'un bouquin de Michael B. Oren sur les relations entre l'Amérique et le Moyen Orient : "
Power, Faith, And Fantasy: America in the Middle East, 1776 to the Present".

Au delà des anecdotes (ex la Statue de la Liberté devait initialement orner le Canal de Suez et représenter une femme voilée), quelques éclairages précieux sur un tumultueux passé et autant de confirmations pour notre turbulent présent.




*
Le Monde des Religions Hors Série n°4 : "20 clés pour comprendre l'Islam". Dans la série vulgarisation, on fait pire.
** cf mon blogule en VO "
Jesus vs Mahdi" Prophecy - Red blogule to Bush-Cheney's war on Iran" (20070122)
** "
Intimate Strangers" by By Christopher Dickey (Newsweek 20070219).

20070223

Desir d'avenir ou envie de Jospin ? Blogule rouge au cimetiere des elephants

Le changement en 2007, ce serait donc de revenir en l'an 1997 où, lassée de subir de nécessaires réformes et de voir les comptes de l'Etat s'améliorer, la France s'était jetée dans les bras des 35 heures. Une drogue dure aux effets pervers : à la sensation de planer et de libérer l'emploi succède irrémédiablement une phase autodestructive de paupérisation et de stress intensif au boulot, pour ceux qui l'ont conservé.
Ordoncques, Ségolène Royal décide de dresser une table ronde avec 13 couverts de ridicule : Lionel Jospin l'austère qui se barre mais a cet inextingible désir de revenir, Laurent Fabius le pseudo-crypto-archaïque qui a exhumé un vieil opuscule de Marx-Engels dans les réserves de son papa antiquaire, Dominique Strauss-Kahn l'alibi réformateur obligé d'entrer dans la photo de famille pour faire passer la pilule de la démission de l'économiste renégat Eric Besson... Ne manquent à l'appel que Michel Rocard (en dépit des efforts d'Olivier Besancenot, le 4e âge n'est pas encore au centre de la campagne) François Mitterrand et Pierre Mendes-France. Léon Blum et Jean Jaurès ont été excusés, étant déjà mobilisés sur un meeting concurrent.

Le jury participatif est enfin en place.
Bizarre autant qu'étrange : le candidat officiel du PS semble avoir quitté le fauteuil du procureur pour le banc des accusés.

20070212

Le paraitre et le neant - Blogule rouge a Segolene

Ségolène Royal est éminément prévisible. Tout de blanc vêtue lorsqu'elle joue la carte de la pureté, elle se pare de cuir noir pour feindre la dûreté. Elle ne pouvait choisir que le rouge pour séduire la base de gauche et ça n'a pas manqué.
Sur la forme, tous les codes ségoliens ont d'ailleurs été exploités hier. Comme lors des débats internes, elle signifie la détermination en élevant le ton et l'émotion en se tenant le ventre et en rappelant son statut de mère.
Et comme d'habitude, tout a sonné faux. Fabriqué. Même après cette démonstration supposée de force, je ne vois pas encore un candidat "habité" par ses convictions, alors que Bayrou, Sarko, ou même Buffet sont déjà clairement dans cette zone. Ne pas avoir convaincu sa propre base y contribue mais ne suffit pas à tout expliquer. Je ne vois toujours qu'un personnage de façade, et je suis toujours incapable de dire si cette façade masque un vide sidéral, un être manipulateur et inquiétant, ou un mélange des deux.
Nicolas Sarkozy continue à m'inquiéter mais pour d'autres raisons. Je ne doute pas de sa capacité à améliorer une situation économique que l'entourage de Ségolène a déjà prouvé sa capacité à gréver. Le Petit Nicolas a tout à fait le droit de rééquilibrer les relations internationales de la France avec les Etats-Unis et Israël, deux pays amis. Je crains toutefois qu'il ne prête une oreille trop généreuse à ces fondamentalistes dont j'ai si souvent dénoncé l'agenda dans ces lignes. Je n'apprécie pas plus ses tentatives de supprimer les garde-fous de la République contre le développement des sectes, ou pour la défense des principes de laïcité.
Mais je n'ai pas de doute sur la personnalité de Sarkozy, qui se lit comme un livre ouvert.
Hier, il attaquait son principal rival au premier tour sur son propre terrain : l'homme au-delà des partis et des clivages ne serait pas François Bayrou mais Saint Nicolas en personne. Il a en revanche contré Ségolène sur son point faible : les convictions. On connait les préférences du président de l'UMP en matière de fiscalité, d'Europe ou d'orthodoxie budgétaire, trois points soigneusement éludés par Sainte Ségo dans sa reconquête mitterrandienne du peuple de gauche.
La fiscalité ? Royal avait déminé le terrain la veille de son grand raout en recevant symboliquement une clef DSK des mains de USB, à moins que ce ne soit l'inverse. L'Europe ? Le sourire narquois de Fabius en disait long hier : ma présence contre ton silence, tu achètes ? L'orthodoxie budgétaire ? Terra Incognita de l'extrème gauche, à éviter comme la peste. Mieux vaut reprendre les termes, les promesses et même la gestuelle de Saint François, pour le coup un vrai maître dans l'art de l'imposture (le Sphynx, pas Flanby).

Hier, je n'ai pas découvert le programme de Ségolène Royal. J'ai simplement assisté à une parodie de caricature de remake de la prequel du 10 mai 1981.

20070209

Scoop : Chirac candidate

Le couple Clinton a donné des idées aux locataires actuels de l'Elysée : si Jacques Chirac ne se présente pas aux prochaines présidentielles, c'est pour mieux préparer la candidature de Bernadette.
Celle-ci a levé un véritable trésor de guerre en détournant un centième des pièces jaunes collectées durant le long règne de son mari. Elle est désormais prête à en découdre avec Ségo et surtout Le Petit Nicolas, ce chenapan qui a piqué le job d'il y a douze ans du Chi.
Le programme de la Dame de Fer à Friser se résume en un mot : ultraconservateur. Dépénalisation des alcools doux, rétablissement de la peine de mort pour les voleurs de truffes, port du voile obligatoire pour la messe du dimanche, et mesure phare sur le plan économique, retour à l'Ancien Franc. Au-delà du caractère nationaliste, cette dernière promesse tend à redonner tout son sens au programme No Yellow Coin Left Behind (les reflets cuivrés des centimes d'euro désobligent fortement Dédette).

Pour sa part, Jacques souhaite apporter une nouvelle dimension au métier de première dame du pays. Il compte bien remplacer les lambris de la République par des statuettes Taïnos et se construire une hutte masaï au milieu du parc du Château pour mieux servir son fameux thé à la Corona à Akie Abe, épouse de Shinzo Abe et experte reconnue en cuites.
Enfin débarrassé des corvées de VRP de luxe, le vieux guerrier pourra pleinement justifier son nouveau surnom de Lézard Premier.

20070202

Sarko devisse, Sego cravache, Jacquot derape - Blogule rouge a la rase campagne

Le Petit Nicolas n'y est visiblement pas. J'avais déjà été surpris par son langage corporel pendant sa grand messe d'intronisation* le mois dernier mais depuis, l'impression se confirme : un ressort semble s'être brisé. Comme si... comme s'il savait déjà qu'il allait plonger. Le coup des RG ? Une nouvelle Céciliade ? Une planche savamment savonnée par un quarteron de crypto-gaullistes pas encore à la retraîte ?

On pense bien sûr à un ultime coup de poignard de Chirac à son ancien protégé. Le sortant ne s'est pas encore avoué sorti et guette avec intérêt les errements des 46 candidats déclarés.
Mais Jacques a sorti une belle bourde à des journalistes français et américains médusés. Une réflexion en off sur la crise irano-américaine plus proche de la blague antisoviétique de Reagan que des errements peu diplomatiques de Madame Michu Royal, mais une bourde tout de même.
Bové s'est présenté malgré des intentions de vote inférieures à celles de Marie-George Buffet, sans même attendre une petite semaine pour avoir le verdict sur son nième jugement. Une petite semaine qui rappelle le délai généreusement accordé par le Gouvernement aux candidats pour la collecte des 500 signatures. Une semaine qui lui permettra de jouer aux martyrs en cas de condamnation : vous voyez, on veut me faire taire.

Ségolène se l'est joué cuir noir hier. Une rupture sur la forme à défaut d'avancer sur le fond. Peut-être cette nouvelle carapace retardera-t-elle l'inéluctable dégonflement de la bulle, ou plutôt le démasquage de l'imposture.

François Bayrou se décide enfin à avancer timidement sur le boulevard qui s'ouvre devant lui depuis des lustres*. Malgré les bâtons peu élégamment déposés dans ses roues par l'Union Médiatique Prosarkozienne. Dernière pique en date ? Sarko Matin (Le Figaro) vient de ressortir des archives de l'INA les images de la claque portée par Saint François à un jeune beur soupçonné de lui faire les poches.

Je me demande ce que va donner ce choc des civilisations entre la droite la plus bête du monde, la gauche la plus archaïque d'Europe et l'extrême gauche la plus suicidaire de France.




* cf "Blogule rouge à Royal + ISF + Arnaud Montebourg = à gauche toute ?" (20070119)
** cf "
Blogule blanc a Francois Bayrou en access prime time" (20060902)

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive