Bienvenue sur blogules ! - Accueil - blogules in English - mes autres sites et blogs : mon site évolutif - mot-bile - footlog - Seoul Village - Dragédies - Citizen Came - Little Shop Of Errors - Facebook: facebook.com/Blogule - twitter: @stephanemot
NOUVEAUTE !!! mes "dragédies" (la mer amarrée et autres dragédies) viennent de paraitre ! Commandez votre exemplaire sur Amazon.fr.
Et toujours : "La Ligue des Oubliés" (sur Amazon.com et Amazon.fr)

20071031

Scoop : une execution, ça fait mal

Contre l'avis de ses membres les plus conservateurs (Samuel A. Alito Jr. et Antonin Scalia), la Cour Suprême a décidé de suspendre l'exécution d'un condamné à mort au Mississipi en attendant de statuer sur un autre cas au Kentucky*. Pas sur le fond de la culpabilité du condamné, mais sur la forme de l'exécution : le cocktail chimique provoquant la mort par injection provoquerait des douleurs assimilables à une punition "cruelle et inhabituelle" et violerait ainsi le 8e amendement de la Constitution**.

Si je me réjouis naturellement de ce mini moratoire sur la peine de mort, il me semblerait tout aussi utile de se pencher sur d'autres cas de "cruel and unusual punishments" pratiquées par les Etats-Unis, en particulier dans le cadre de la prétendue lutte contre le terrorisme.

Le sulfureux Alberto Gonzales a décidément quitté à temps l'Administration Bush : si on commence à prendre des pincettes pour des criminels jugés en plus ou moins bonne et dûe forme par la justice américaine, que penser des anonymes enlevés illégalement, privés de tout droit et torturés aux quatre coins du monde avec la bénédiction des membres les plus éminents du gouvernement à commencer par un Commandeur en Chef anciennement Gouverneur du Texas et détenteur à ce titre des records d'exécutions capitales, avec le soutien sans faille de son conseiller de l'époque, un certain Alberto Gonzales ?

Envoyer des boys se faire déchiqueter en Irak au nom de la liberté et de la démocratie mais avec l'intention de renforcer la haîne, le terrorisme et le fondamentalisme, cela n'aurait rien de cruel et d'inhabituel ?

Exécuter l'esprit critique d'un peuple tout entier en lui diffusant Fox News ou Rush Limbaugh à longueur de journée, cela n'aurait rien de cruel et d'inhabituel ?

En attendant, la chaise électrique n'aurait pour sa part rien de cruel et d'inhabituel... il est vrai qu'à l'ère du S.U.V. roi, une petite pointe de consommation d'électricité ne change pas vraiment la donne.

* Baze vs. Rees, et non Raze vs. Bees. La piqûre fatale attendra donc (ô taon suspends ton vol).

** "Excessive bail shall not be required, nor excessive fines imposed, nor cruel and unusual punishments inflicted"

20071021

Nicolas et Cécilia prennent Laporte

Dernier mouvement synchronisé pour l'ex-couple présidentiel : Cécilia plaque Nico au moment où celui-ci embauche le sélectionneur du XV tricolore pour muscler son jeu.

Parce que question égo, Laporte ne va pas vraiment l'aider à muscler son "je" après ses déroutes enregistrées en Coupe du Monde. Au moins l'Afrique du Sud aura-t-elle épargné à la France l'humiliation d'une victoire anglaise sur ses terres... j'espère que nos rugueux boeufs mettront moins de temps que leurs collègues manchots, salement chambrés par les rosbifs pendant 32 ans (1966-1998).

Enfin... Je ne pleurerai pas plus Cécilia en Première Dame* que cette bien pâle équipe de France dont le fleuron s'avère, bien loin des artistes d'antan, un monstre gentil aux battoirs et au système pileux surdimensionnés.

Si Bernard Laporte n'a pas précisément la tignasse de Sébastien Chabal, il a de l'ambition et des dents bien aiguisées. Je serais Roselyne Bachelot, je planquerais vite fait mes jambons.


* visiblement pas heureuse sous le feu de photographes et journalistes hostiles - son élément c'est plus Vogue que Voici, plus L'Officiel que le Protocole... dommage pour Elle et Lui.

20071015

L'Archiduc Poutine et la Troisieme Guerre Mondiale

Vous êtes cordialement invités à dénicher les "false flags" qui ne manqueront pas de se multiplier dans les jours, les semaines et les mois qui viennent. Cheney et tout ces fanatiques qui souhaitent la guerre entre l'Iran et Israël à tout prix n'ont de cesse de jeter de l'huile et du pétrole sur le feu*.

La très putative tentative d'assassinat contre Vladimir Poutine à l'occasion de sa prochain visite à Téhéran fait bigrement écho aux petites combines de la Bande à Dubya. Les fondamentalistes de tous horizons connaissent bien leur Histoire et se souviennent de l'incident ayant déclenché la Première Guerre Mondiale : le meurtre de l'Archiduc François Ferdinand à Sarajevo. A l'époque, les Balkans étaient l'endroit où l'on causait de guerre et l'endroit où l'on causait la guerre. De nos jours, c'est en Iran que ça se passe.

Vlad l'Empaleur sait parfaitement orchestrer la terreur, et son expertise en "false flags" force le respect des plus cyniques. Et ici, le prochain Premier Ministre à vie de la Russie a décidé de transférer habilement la pression des épaules de Mahmoud Ahmadinejad vers celles de Bush.

Car en sortant cette bombe, le Kremlin prévient le locataire de la Maison Blanche : je sais que tu trames quelque chose mais je ne sais pas quand ni où ni comment tu frapperas ; je sais que tu veux faire croire au grand public que c'est l'Iran qui déclenchera la guerre que tu souhaites de toute ton âme corrompue de fondamentaliste et je sais que tu veux que la Russie cesse de soutenir l'Iran, mais si quoi que ce soit arrive à moi ou à d'autres personnages-clef de cette sinistre comédie, tout le monde sera au courant qu'une manipulation de l'opinion était prévue depuis le départ, et c'est vers toi et les tiens que les accusations se porteront.



* cf "Iran : qui veut la guerre et pourquoi" (20070928)

20071013

ADN et Ouverture Choisie

Dans le cadre de l'Ouverture Choisie, Brice Hortefeux a imposé des tests ADN à tout prétendant au gouvernement étranger à l'UMP.

Si Jack Lang n'a eu aucun mal à prouver son pédigrée remontant au Tontonien Supérieur et si Pierre Mauroy a rapidement obtenu la tête du Fonds Viticole International, la sévérité des contrôles fait désormais hésiter les jeunes loups ambitieux de la rue de Solferino.

Le jour où Arnaud Montebourg a été recalé, un tollé général a animé le Landernau politique. Même François Hollande a volé à son secours, alors qu'a priori, le Secrétaire Général du PS se réjouissait plutôt du départ d'un élément aussi encombrant vers d'autres horizons : "le procédé de l'ADN était déjà scandaleux, mais barrer Arnaud à cause de son SIDA, c'est franchement dégueulasse". Le député de Saône et Loire n'a effectivement jamais caché sa Ségolènomanie Irresponsable Déficitaire Acquise.

Pour sa part, Bertrand Delanoë a tout simplement refusé de prendre le risque d'un test : "j'ai peur d'en apprendre trop sur moi-même, et puis la famille d'Yves Montand serait capable de me coller un procès si elle apprenait que j'étais l'enfant de Pierre Barouh et Francis Lai, auteurs de "à bicyclette"."

Parmi les rares qualifiés, une personne aux dents longues : Mazarine Pingeot les a pointues comme son papa. Mais au propre et pas encore au figuré. Pas question pour le moment d'en faire une fifille à Fillon : contrairement à François Mitterrand, Mazette ne prétend pas à un poste politique, et n'ira pas jusqu'à se faire limer les canines pour devenir calife à la place du calife.

Or le Calife actuel Nicolas Sarkozy a pour elle les yeux de Chimène ; après tout, Mazarine doit sa notoriété à son Journal Officiel (Paris Match de Novembre 1994), et son compagnon a été l'un des premiers lauréats de la Fondation Lagardère. Le Petit Pair des Pipoles a donc d'abord pensé à la Culture, quitte à débouter Christine Albanel et remplacer l'ex présidente du chateau de Versailles par la fille de la conservatrice du Musée d'Orsay. Mais celle-ci a décliné poliment : "je souhaite continuer à écrire - imaginez que je gagne le Goncourt en ayant l'étiquette de ministre..." Le Président a répliqué "vous rejoindrez alors Malraux et - je l'espère bientôt - Bernard Laporte au Panthéon - on a connu des cimetières plus sinistres, et votre famille connait déjà le chemin si je ne m'abuse..." En vain.

De son côté, Rachida Dati a dévoré "Le Cimetière des Poupées" et beaucoup apprécié la verve populo-judiciaire de la jeune romancière : "j'aimerais lui confier une mission sur les solutions alternatives à la prison classique comme la congélation - Nicolas négocie déjà des accords de stockage avec la grande distribution, et pour négocier les accords logistiques pour les extradition sur la zône Méditerranée elle pourra s'appuyer sur l'expérience de Cecilia María Sara Isabel Ciganer Albéniz".

Mais le vainqueur pourrait bien s'appeler Jean-Louis Borloo : "on a besoin de législateurs de sa trempe pour le Grenelle de l'Environnement : voilà quelqu'un qui a divisé par 5 son empreinte carbone en deux ans, passant de 60.000 exemplaires pour son "Premier Roman" à 12.000 pour "Zeyn ou la Reconquête". Pour faire mieux, Yasmina Reza serait obligée d'embrayer sur la bio de Henri Emmanuelli mais Nico l'a déjà branchée sur Christian Clavier."

Mazarine réserve sa réponse : "si Al Gore a obtenu le Nobel de la Paix pour un reportage sur le réchauffement climatique, je peux obtenir le Nobel de Littérature pour un papier sur le réchauffement au sein de l'Assemblée Nationale". Et figurer en bonne place sur la biblio en tek géante de papa.

Bon sang ne saurait mentir.

20071007

Le coming out de Benoit XVI

A ceux qui doutaient, le pape vient d'apporter une preuve éclatante. Pas de l'existence de Dieu, mais du caractère profondément fondamentaliste du successeur de Jean-Paul II : après avoir attaqué l'indépendance de la science et de l'éducation*, Benoît XVI s'en prend au fondement de la démocratie ou plutôt des "majorités d'un instant" qui ne sont à ses yeux pas légitimes pour faire la loi sur tout ce qui touche à l'éthique. La "loi civile" n'a donc pas le droit à ses yeux de légiférer sur l'avortement, l'euthanasie, l'éthique, la morale, et tout ce que ces termes à la fois très vagues et très vastes peuvent couvrir. Et inversement, seule la "loi de Dieu" peut trancher en la matière.

Nouvelle irruption du religieux au coeur de la société, nouvelle confusion des genres et nouvelle dérive inquiétante d'un intégriste qui ne se cache plus derrière son petit doigt ni même son gros index.


* cf "Blogule rouge a Benoit XVI - I smelled a Ratz" suite à l'"incident" de Ratisbonne (20060915), et épisodes précédents concernant Benito le 16ème du nom.

Welcome to my personal portal : blogules - blogules (VF) - mot-bile - footlog - footlog archives - Seoul Village - La Ligue des Oubliés - Dragédies - Kim Mudangnim - Citizen Came - Stephanemot.com - archives blogules - archives blogules (VF)
Copyright Stephane MOT - Attention: Armes de Désinformation Massive